Amical - Les retrouvailles précoces de Jean-Bernard Pujol (Montauban) avec l'Usap

  • Désormais Montalbanais, Jean-Bernard Pujol retrouve son ancien club de Perpignan vendredi.
    Désormais Montalbanais, Jean-Bernard Pujol retrouve son ancien club de Perpignan vendredi. Icon Sport
Publié le

Après huit années passées sous les couleurs de l’Usap, Jean-Bernard Pujol retrouve déjà son ancien club sur le terrain. Lors d’un affrontement amical ce vendredi à Sapiac, il tentera de faire des misères à ses anciens coéquipiers.

C’est un véritable historique des Arlequins. Jean-Bernard Pujol a passé toute sa vingtaine à défendre les couleurs perpignanaises, que ce soit en Top 14 ou en Pro D2. Rendez vous compte : 141 rencontres disputées sous le maillot sang et or, et 49 essais plantés de son aile fructueuse.

Seulement, s’il était un élément majeur du XV catalan il y a deux saisons encore, le bel homme aux yeux bleus a souffert la saison dernière, en étant peu utilisé par Patrick Arlettaz en Top 14. Seulement six petits matchs disputés dans l’élite, et trois autres en Challenge Cup, voilà le bien triste bilan de sa saison 2021-22.

Alors, forcément, un départ était inévitable et c’est Montauban qui a su flairer la bonne affaire et a attiré l’ancien Toulousain. Une bonne pioche aussi bien au niveau sportif – puisque les Montalbanais ont perdu cet été Stéphane Ahmed, Hugo Le Gall, Niko Matawalu et doivent composer avec la blessure de Maxime Salles – qu’au niveau du collectif. En intégrant Pujol, Montauban s’est offert un joueur très expérimenté en Pro D2, qui a déjà connu deux montées en Top 14.

De nouveaux objectifs

Lui aussi y retrouve son compte. En plus d’arriver au sein d’un projet ambitieux, Pujol pourra vraisemblablement postuler pour jouer de nombreux matchs du côté de Sapiac. Hasard de la vie : la deuxième rencontre de l’ailier avec les Vert et Noir, après celle contre Narbonne, se jouera contre… Perpignan ! Ce vendredi, à Sapiac, Pujol pourra dire au revoir à ses anciens coéquipiers sur le terrain.

Présent en conférence de presse en milieu de semaine, le principal intéressé ne souhaitait pas trop évoquer le sujet. « Je suis passé à un nouveau truc, un nouveau souffle, lançait-il. Je suis content d’être là et j’espère qu’on va passer une bonne saison. Qu’on puisse faire un barrage ou une demi-finale ici, c’est l’objectif. C’est pour cela que je suis venu et c’est assez excitant comme challenge. » La tête tournée vers l’avenir, celui qui s’est intégré très rapidement dans le collectif montalbanais devra quand même passer une dernière fois par la case Perpignan, avant de définitivement changer de bord.

Le groupe

Montauban : 15. Tuculet ; 14. Rokoduguni, 13. Bonnefond, 12. Mathy, 11. Vici ; 10. Bosviel, 9. Venter ; 7. Uanivi, 8. Giorgadze, 6. Witt ; 5. Paulino, 4. Vaotoa ; 3. Laval, 2. Firmin, 1. Seyrolle.

Remplaçants : Agnesi, Bué, Burduli, Yameogo, Feltrin, Deligny, Vincent, Viiga, Quercy, Munoz, Momo, Ringuet, Delord, Méric, Riguet, Abzhandadze, Sanchez, Tupuola, Puntous, Guillemin, Poirson, Pujol.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Yanis GUILLOU
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?