Amical - L’été studieux des Biterrois, vainqueurs d'Agen

  • Mercredi, les Héraultais ont poursuivi leur préparation avec sérénité en s’imposant face à des Agenais très joueurs.
    Mercredi, les Héraultais ont poursuivi leur préparation avec sérénité en s’imposant face à des Agenais très joueurs. Icon Sport
Publié le

Tranchants offensivement, les Héraultais poursuivent leur préparation avec sérénité en s’imposant face à des Agenais très joueurs mais qui auront manqué de rythme sur la fin.

C’était le premier test pour le SUA en terre biterroise, un galop d’essai en guise d’expérimentation octroyant aux expérimentés comme aux jeunes, de quoi s’exprimer sur le pré après la pénible partie physique inévitable. Bernard Goutta affichait le sourire, heureux d’avoir vu des intentions ainsi que des promesses malgré tout : « Au niveau de l’engagement, j’ai observé de très bonnes choses notamment sur le premier acte face à un adversaire que l’on connaît bien. J’ai des regrets sur les essais encaissés, un peu trop facilement à mon goût. Après, quand tu fais le choix d’emmener trente-six joueurs, il ne fallait pas s’attendre à un miracle. »

L’importance d’impliquer tout un groupe, dans l’optique de changer le fusil d’épaule après un dernier exercice délicat. Les Lot-et-Garonnais n’ont jamais hésité à attaquer la ligne d’avantage, mais quelques imprécisions bien compréhensibles à cette période de l’année, sont venus perturber les objectifs comme le souligne le manager : « L’indiscipline fut marquante dans ce duel, il va falloir corriger cela assez vite. On termine avec huit gamins du centre de formation, je suis fier de cela et on a vu que l’on pourrait compter sur eux durant cette saison. »

Béziers crescendo

Pour Béziers, excepté les ballons portés à rectifier sur l’aspect défensif, la copie rendue fut satisfaisante. Encore menés au score comme face à Grenoble, les hommes de Pierre Caillet ont redressé le scénario des débats avec cinq essais au compteur. Plusieurs structures furent ainsi mises à l’honneur, comme le confirme le talonneur Clément Estériola : « On tente de mettre des automatismes en place, même si la marge de progression est perceptible. On va tout mettre en œuvre pour être prêt pour l’ouverture du championnat à Grenoble. »

Si l’instant du succès fut préservé, d’autres trouvailles comme l’ailier Paul Reau, auteur d’un essai plein de rage en bout de ligne, ouvre encore la porte à cette jeunesse qui s’installe dans la concurrence, son témoignage le confirme : « On nous prépare en espoirs pour aller en haut, la vitesse et l’impact peuvent surprendre. Porter ce maillot représente beaucoup à mes yeux, je suis ici depuis tout petit. Je vais essayer de progresser encore en restant au contact du groupe professionnel. »

Un amical où les deux formations n’auront jamais hésité à valoriser leurs jeunes talents, des enseignements utiles sur certains profils au cœur d’une préparation qui touche à sa fin.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Rémy RUGIERO
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?