Pro D2 - Biarritz : Baptiste Germain veut devenir numéro un

  • Cette saison, Baptiste Germain veut s'imposer au BO.
    Cette saison, Baptiste Germain veut s'imposer au BO. Midi Olympique - Stéphanie Biscaye
Publié le

La doublure d’Antoine Dupont à Toulouse, Baptiste Germain, a fait le choix de rejoindre Biarritz, sous la forme d’un prêt, pour essayer d’enfiler le costume de titulaire sur une saison entière.

Le ton est posé, les réponses sont réfléchies, l’ambition est claire. Si Baptiste Germain a décidé de rejoindre le Biarritz olympique sous la forme d’un prêt, juste après avoir prolongé son contrat avec le Stade toulousain jusqu’en 2025, c’est avant tout pour obtenir plus de temps de jeu et essayer de devenir numéro un à son poste. « J’avais le choix d’être prêté ou non, précise-t-il. J’ai pesé le pour et le contre en pensant aux points rugbystiques qui pourraient me faire évoluer sur une saison pleine, en Pro D2, dans un club comme Biarritz et j’ai finalement accepté ce prêt. »

Au sortir d’une saison pendant laquelle il a souvent joué chez les Rouge et Noir (dix-huit matchs, huit titularisations), l’ancien joueur de l’UBB a donc décidé de sortir de sa zone de confort. « J’avais de plus en plus d’apparitions en tant que titulaire, mais pas au point de faire une saison pleine, souligne-t-il. Je voulais aller dans un club où je pouvais être plus titulaire pour essayer de me blinder, de m’aguerrir et prendre plus d’expérience dans un championnat relevé. Le but, c’est de revenir à Toulouse avec plus de certitudes tactiquement ou dans la stratégie, un secteur où nous, les jeunes, avons moins d’expérience. »

Germain : « Je veux m’enlever de cette comparaison permanente avec Antoine »

Si l’ancien international moins de 20 ans (deux sélections) a fait le choix de rejoindre la Côte basque, c’est aussi pour tenter de s’affranchir de l’ombre d’Antoine Dupont, la vie de numéro deux derrière le meilleur joueur du monde n’étant, bien entendu, pas évidente lorsqu’on possède l’âme d’un compétiteur. « Quand il n’est pas là, c’est hyper gratifiant pour des joueurs comme nous de jouer à Toulouse, mais dès qu’il revient, on est souvent dans cette comparaison permanente. Il y a la vision des gens extérieurs, mais aussi celle des coachs. Je veux m’enlever de cette comparaison permanente avec Antoine et être moi-même numéro un dans un club », annonce le jeune homme de 21 ans.

Désireux de prendre son envol, le demi de mêlée qui aime coller au ballon et jouer les coups autour des rucks souhaiterait aussi, lors de la saison qui arrive, gagner en leadership. « Je ne pense pas arriver à Biarritz en tant que jeune joueur, glisse-t-il. Je vais essayer d’amener une certaine connaissance du haut niveau sur les gros matchs que j’ai pu jouer. Dans le groupe, je vais peut-être pouvoir un peu plus porter la parole et donner mon avis sur certaines choses. Et puis, il y a aussi des phases finales et un bouclier à aller chercher. Je pense que nous avons l’équipe pour. »

Le chemin, pour y arriver, est encore long et semé d’embûches. Mais Baptiste Germain est déterminé à bonifier ce prêt sur la Côte basque pour, ensuite, revenir plus fort dans la ville rose. 

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Pablo Ordas
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?