Saga Amateurs - Bidart va contenter tout le monde !

  • En rejoignant la Régionale 1, le Bidart Union Club va pouvoir aligner deux équipes à XV chez les seniors et, ainsi, satisfaire tous les joueurs de son effectif.En rejoignant la Régionale 1, le Bidart Union Club va pouvoir aligner deux équipes à XV chez les seniors et, ainsi, satisfaire tous les joueurs de son effectif.
    En rejoignant la Régionale 1, le Bidart Union Club va pouvoir aligner deux équipes à XV chez les seniors et, ainsi, satisfaire tous les joueurs de son effectif.En rejoignant la Régionale 1, le Bidart Union Club va pouvoir aligner deux équipes à XV chez les seniors et, ainsi, satisfaire tous les joueurs de son effectif. Icon Sport
Publié le

En rejoignant la Régionale 1, le Bidart Union Club va pouvoir aligner deux équipes à XV chez les seniors et, ainsi, satisfaire tous les joueurs de son effectif.

Aux abords du stade de l’Uhabia, à deux pas de l’océan Atlantique, le Bidart Union Club a retrouvé le chemin de l’entraînement depuis quelques jours, afin de préparer la saison qui arrive en Régionale 1. En promotion d’honneur l’an passé, malgré une frustrante quatrième place pendant la phase régulière, les Basques ont réussi à accrocher le wagon de la montée et ont ainsi rempli l’objectif qui avait été fixé. « C’est ce qui nous importait le plus, pour jouer avec une réserve à quinze », affirme Dominique Argagnon, un des deux coprésidents.

Pour cause, le BUC, club formateur par excellence, a vu pas moins de vingt et un juniors intégrer les rangs de l’équipe première en trois ans. « Tout ça a été un peu compliqué à gérer, car en réserve, nous avons fait les trois-quarts des matchs à dix, raconte le dirigeant Bidartar. Vous comprenez bien que ce format compliquait la vie de groupe lorsque, le vendredi, vingt-cinq joueurs attendaient de savoir s’ils allaient jouer le dimanche et que la moitié se retrouvait sur la touche… Ce n’est pas le but de notre club ! Voilà pourquoi nous sommes contents de monter en Régionale 1, même si, malgré tout, nous savons que nous allons souffrir. » Comme tout promu, le BUC voudra, lors de l’exercice qui arrive, se maintenir en Régionale 1. Pour cela, le club basque a misé sur la stabilité, puisqu’Olivier Lhande et Philippe Tarrago restent aux manettes de l’équipe première, tandis qu’en réserve, Emmanuel Saldou rejoint Emmanuel Ramborja, déjà en place. « Il n’y aura que trois équipes sur quarante-huit qui monteront en Fédérale 3. Ce qui me gêne le plus, c’est que ça va être la course à l’armement, puisque des équipes voudront franchir des paliers. Nous, à Bidart, on ne les franchira pas », glisse Argagnon.

Retour des licenciés

S’il n’ambitionne pas de rejoindre la Fédérale 3, mais plutôt de se stabiliser en Régionale 1, le club bleu et blanc pourra, dans les années à venir, compter sur un retour en nombre des licenciés. « Nous avons passé une période difficile, qui remonte à avant le Covid, confie le président du BUC. Les parents n’adhéraient pas trop au rugby, mais depuis, c’est bien reparti au niveau de l’école de rugby. » Bidart peut donc envisager l’avenir sereinement.

Pablo Ordas
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?