TO - Romain Navarrete revient au DW

  • Romain Navarette va retrouver Wigan sous le maillot du Toulouse olympique. Un grand moment d’émotion. Photo Icon Sport Romain Navarette va retrouver Wigan sous le maillot du Toulouse olympique. Un grand moment d’émotion. Photo Icon Sport
    Romain Navarette va retrouver Wigan sous le maillot du Toulouse olympique. Un grand moment d’émotion. Photo Icon Sport
Publié le

Le pilier toulousain Romain Navarrete retrouve ce soir Wigan, club avec lequel il a remporté la Super League en 2018. Malgré la délicate position au classement du TO, Romain va refouler la mythique pelouse avec une certaine émotion.

Le 10 octobre dernier lors de la mémorable finale du Championship face à Featherstone, Romain Navarrete avait hérité de la plus ingrate des places, la dix-huitième, le premier joueur qui peut rejoindre la feuille de match en cas d’une blessure ou d’un forfait. L’unique avant français vainqueur de la Super League en 2018, a ainsi vécu le sacre toulousain en tribune. Il est désormais passé à autre chose. Au cours de cette saison, il fait partie des joueurs les plus en vue.

Après vingt-trois journées, il est le meilleur plaqueur de l’équipe avec cinq cent soixante-sept plaquages administrés en vingt rencontres et deux essais inscrits. Ce soir, le natif de Narbonne, va retrouver une pelouse qui a grandement marqué sa carrière. Pendant trois ans (2017-2020), le pilier toulousain a été un brillant Wiganer comptabilisant soixante feuilles de match sous l’une des plus célèbres tuniques du Royaume-Uni. «J’éprouve un moment d’émotion à l’approche de cette rencontre d’autant que c’est la première fois que je reviens à Wigan depuis mon départ en 2020, soutient-il. Je reconnais qu’à Wigan, j’ai connu des moments inoubliables. J’ai encore en mémoire notre retour dans la ville après notre victoire en Super League. Mais, l’émotion ne doit pas prendre le dessus sur le match de ce soir. Nous avons une obligation de résultat notre maintien en Super League en dépend. Mais, nous savons que le DW Stadium, est une pelouse pas vraiment tendre pour les équipes adverses. De plus, les supporters n’ont pas apprécié la défaite face à Wakefield. Ils vont attendre un rachat de leur équipe.»

Revivre une Coupe du monde

Même si Romain et ses coéquipiers sont dans une position délicate au classement, ils entretiennent encore l’espoir du maintien. «Il n’est pas question d’être résignés. Il faut jouer à fond ces quatre dernières rencontres, il ne faut surtout pas avoir de regrets à la fin de la saison." Romain veut aussi revivre une Coupe du monde. Lors de l’édition 2017, il avait affronté l’Australie et l’Angleterre. Il sait désormais qu’il doit convaincre Laurent Frayssinous, le sélectionneur tricolore. Ce soir, il va mouiller le maillot, on peut lui faire confiance.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Didier NAVARRE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?