Amical - Clermont en avant toute face à Toulon

  • Les Clermontois et leur recrue Jules Plisson ont marqué les esprits en s’imposant à Toulon pour ce premier match de préparation. Photo Icon Sport
    Les Clermontois et leur recrue Jules Plisson ont marqué les esprits en s’imposant à Toulon pour ce premier match de préparation. Photo Icon Sport Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Portés par un huit de devant tonitruant, auteur de quatre des six essais, les Auvergnats ont bonifié leur préparation. De bon augure à deux semaines de retrouver le pain quotidien du Top 14.

Jadis, la légende voulait que les équipes adverses, et en particulier ceux qu’on nomme affectueusement les gros, claquaient des dents à l’approche de la Rade. L’ovalie s’est décomplexée, à l’image du paquet d’avants de Jono Gibbes. L’été a été bénéfique pour le Néo-Zélandais et les siens, en termes de travail et de recrutement. Arrivé du Stade Français via l’A71, Loïc Godener n’a pas mis longtemps avant de prendre les clefs du camion estampillé ASMCA. En un match, il en est déjà devenu un des fers de lance.

Le natif de Nanterre a fait coup double en sortie de mauls, un art maîtrisé à la perfection par les copains d’Iturria, pour aider Amatosero à franchir la ligne puis s’offrir son premier essai avec ses nouvelles couleurs. « Ils ont su profiter de notre indiscipline. On a dépensé beaucoup d’énergie à défendre proche de notre ligne. On a exposé nos avants », a regretté l’ex-manager de l’ASMCA Franck Azéma. En amoureux du combat, malgré la rivalité passée, le public de Léo-Lagrange a applaudi ce jeu à l’ADN très Rouge et Noir.

Copie propre pour Belleau, Raka en grande forme

Clermont a respecté aussi ses préceptes du jeu de déplacement. Quant aux avants, ils ont montré qu’ils étaient en mode tout-terrain. Sur une combinaison en première main, avec un retour à l’intérieur, Newsome a propulsé Jedrasiak vers l’en-but. Sur un ballon de récupération, Tiberghien a mis sur orbite Iturria. À l’heure du bilan, Jono Gibbes a préféré faire la fine bouche plutôt que de tirer les louanges à ses grands gaillards : « On ne doit pas juger au-delà, ça reste un amical où l’on doit juste voir notre niveau physique, comment on supporte les contacts, et ce que l’on met en place au niveau des combinaisons. On a vu des choses intéressantes, et le score m’importe peu. »

Chez les arrières, Belleau a réussi sa première en rendant une partition parfaite au pied (3/3) et en faisant bien jouer ses partenaires notamment Raka. Auteur de onze essais la saison passée, l’international français a commencé son exercice pied au plancher en s’offrant un doublé. Il a allié puissance et numéro de funambule. Là encore, le manager de l’ASMCA a préféré botter en touche pour se satisfaire d’un autre aspect : « La vraie chose positive d’un match amical, c’est de s’en sortir sans blessés hormis Lanen, qui souffre un peu d’une épaule. Maintenant, on doit être en capacité d’évoluer avant Bordeaux. On a un gros défi ! Pour le moment, on est contents de l’énergie et de l’investissement. C’est le minimum à ce stade. » Alors, vivement le maximum !

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Mathias MERLO
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?