Amical - Contre Massy, une première satisfaisante pour le Stade français !

  • Face à Massy, le Stade français a réussi sa première sortie.
    Face à Massy, le Stade français a réussi sa première sortie. Icon Sport
Publié le

Face à une belle équipe de Massy prête pour débuter son championnat dès le week-end prochain, le Stade français a globalement réussi sa première sortie. À confirmer jeudi contre la Rochelle…

L’histoire retiendra peut-être que Morgan Parra, treize années passées sous les couleurs de l’ASM Clermont, a porté pour la première fois le maillot du Stade français un vendredi soir du mois d’août devant une poignée de supporters au stade Jean-Bouin. Une première qui n’est pas passée inaperçue.

Le demi de mêlée international est entré en jeu en seconde période (47e) apportant sa rigueur et sa précision dans une rencontre dominée par son équipe. Au pied, il a montré toutes ses qualités. 100 % de réussite (5/5) pour un total de dix points. « Oui, il y a un petit jeune, entré en fin de match, qui n’a pas été trop mal, a ironisé le directeur du rugby Gonzalo Quesada. On sent qu’il est encore jeune (rires), mais plus sérieusement Morgan a fait une bonne rentrée. »

« Très satisfaits de notre recrutement »

À l’image de son nouveau cornac, le Stade français a plutôt réussi sa première sortie. Huit essais inscrits et quelques chouettes performances individuelles. D’abord, le pilier géorgien Giorgi Melikidze a prouvé une fois de plus que le staff pouvait compter sur lui. Solide en mêlée et mobile dans le jeu, il a notamment marqué deux essais, ce qui ne lui était sans doute jamais arrivé.

Ensuite, parmi les nouvelles têtes, certaines se sont illustrées. Baptiste Pesenti, tout droit venu du Racing 92 à la surprise générale, a commencé par écoper d’un carton jaune (8e) avant de faire parler sa puissance en inscrivant un essai en force (40e). Nadir Megdoud, ailier en provenance de Rouen, a affiché des qualités, notamment au cours des vingt premières minutes, faisant de lui un candidat sérieux pour le poste. « Nous sommes très satisfaits de notre recrutement, a commenté le technicien argentin. Ce ne sont pas les mecs les plus connus, mais ils collent tous à l’identité que l’on souhaite donner à notre équipe. »

Évidemment, tout n’a pas été parfait durant cette rencontre. Sans doute est-ce dû aussi à la qualité de l’opposition. Les Massicois n’ont pas eu à rougir, notamment au cours de la première mi-temps. « Ils ont fait une très belle première mi-temps, a reconnu Quesada. Je les ai sentis prêts pour débuter leur saison. »

Quant à la mise en place du jeu parisien ? « C’était un premier galop d’essai, nous allons pouvoir bien nous appuyer dessus, a répondu le demi de mêlée Arthur Coville. Certes, nous avons beaucoup scoré, mais il y a beaucoup de choses à dire. Treize ou quatorze pénalités, c’est trop. C’était déjà notre point noir l’an passé. Quant aux points positifs, nous avons su bien renverser la pression, mettre du rythme et resserrer la défense adverse, ce que nous avions beaucoup de mal à faire la saison dernière. »

Et ce dernier de conclure : « Ce dernier match amical contre La Rochelle (jeudi à 20 h), ce sera notre vrai révélateur pour notre début de saison en Top 14. »

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?