Amical - L’été parfait de Montauban, auteur de trois victoires en trois matchs

  • Au terme d’un joli match, les Tarn-et-Garonnais de Montauban ont remporté le deuxième trophée Ibrahim-Diarra de l’histoire. Une très belle communion entre deux des clubs qui ont compté dans la carrière d’Ibou.
    Au terme d’un joli match, les Tarn-et-Garonnais de Montauban ont remporté le deuxième trophée Ibrahim-Diarra de l’histoire. Une très belle communion entre deux des clubs qui ont compté dans la carrière d’Ibou. Midi Olympique - Aurélien Delandhuy
Publié le

Face à une équipe castraise expérimentale, les Montalbanais s’adjugent le deuxième trophée Ibrahim-Diarra de l’histoire. Une victoire qui leur permet de valider un été parfait, avec trois victoires en trois matchs. Anecdotique, mais néanmoins idéal avant d’accueillir Nevers…

Le bouclier Ibrahim-Diarra trônera dans l’armoire à trophées de Montauban jusqu’à l’été 2023. Les joueurs de l’USM ont en effet remporté, vendredi soir dans leur cuvette de Sapiac, la seconde édition du match hommage joué tous les ans face au CO en l’honneur de l’ancien troisième ligne des deux clubs, disparu tragiquement en décembre 2019. Après des succès obtenus face à Narbonne (12-7) puis l’Usap (22-19), les Montalbanais signent ainsi la fin de leur préparation estivale en remportant leur troisième match amical de présaison (33-14).

Et même si l’équipe alignée par le CO n’avait rien à voir avec celle qui a perdu la dernière finale de Top 14, même si les résultats des matchs amicaux sont anecdotiques, l’USM se place dans des conditions parfaites à une semaine de recevoir Nevers pour le premier match officiel de la saison, le premier où il n’y aura pas vraiment de droit à l’erreur. « Pour le moment, ce que l’on propose, c’est du sérieux, détaille Jérôme Bosviel, l’artilleur montalbanais. Pour autant, être champion du monde des matchs amicaux ne m’intéresse pas. On engrange de la confiance, c’est une bonne chose mais on n’oublie pas que notre victoire est anecdotique. On a joué pour quelqu’un qui était très cher aux deux clubs, c’est ce qu’il faut retenir. On sait très bien que le véritable test aura lieu la semaine prochaine face à Nevers. C’est là qu’il faudra être prêt. »

La marge de progression est grande

L’arrière ou ouvreur de Montauban a particulièrement aimé la solidarité dégagée par son groupe tout en pointant quelques failles défensives qu’il faudra corriger avant le choc de vendredi soir face à l’Uson : « En deuxième période, Castres nous a mis sous pression et on a passé trente minutes à défendre. On n’a pas pris d’essai, on a su être solidaires car tout n’était pas parfait. Nous n’étions pas en place à 100 %. Il y a eu des erreurs individuelles mais elles ont toujours été rattrapées par le collectif. Tout cela est de bon augure avant Nevers. »

« Ces matchs-là ne doivent pas être pris pour ce qu’ils ne sont pas. Ils servent à préparer la suite mais ce sont les victoires en championnat qui m’importent. Le score ne veut rien dire pour moi, corrobore David Gérard le manager montalbanais. On ne va pas se voiler la face. Castres n’est pas venu avec toutes ses armes. On a manqué de liant, on n’a pas été très précis. C’est encore un peu poussif. On a généré de la confiance. Maintenant, il faut "changer de disquette", passer en mode championnat ».

Une victoire poussive certes, mais qui laisse augurer le meilleur : « On a une belle marge de manœuvre, reprend David Gérard. Face à Castres, on alignait quinze nouveaux joueurs. Cela prendra un peu de temps pour trouver le bon régime mais on a de la profondeur et j’espère être armé pour tenir le marathon du Pro D2 et ne pas m’écrouler dans la dernière ligne droite comme cela a pu être le cas la saison dernière. Certains mecs, comme Quentin Witt ou Stéphane Munoz, ont marqué des points… » 

Vendredi prochain, les Montalbanais auront fort à faire face à des Neversois pour qui la dynamique est complètement inversée. Les joueurs de l’Uson ont perdu leurs deux matchs de préparation et arriveront dans le Tarn-et-Garonne avec un indice de confiance au plus bas. Reste à savoir laquelle des deux équipes saura le mieux faire abstraction de son été et le mieux basculer sur la compétition, la vraie…

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
leBison Il y a 3 mois Le 25/08/2022 à 16:35

Je ne sais pas pourquoi , mais une chose me dit encore que Montauban ne sera sans doute pas bon à prendre avec des pincettes cette saison dans notre passionnant championnat de PROD2 . A suivre !..