Amical - Toulon manque sa rentrée face à Clermont

  • Benoît Paillaugue et les Toulonnais ont manqué de précision pour prendre le meilleur sur Clermont.
    Benoît Paillaugue et les Toulonnais ont manqué de précision pour prendre le meilleur sur Clermont. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Devant leur public, les Varois ont largement plié face à l’ASMCA, mieux organisée. Les nombreuses absences ont pesé pour les hommes du duo Mignoni-Azéma, qui aurait préféré un meilleur début.

Dans le stade désuet de Léo-Lagrange, antre des équipes de jeunes du RCT, on avait l’impression de retrouver le rugby de clocher. Pourtant, deux prétendants à la phase finale du Top 14 ont enclenché la première d’une saison qui s’annonce ébouriffante. Curiosité chez les Rouge et Noir, le tandem Azéma et Mignoni est resté inséparable en bord de terrain.

Le nouveau duo cinq étoiles, privé de trop nombreux éléments (Ollivon, Rebbadj, Tolofua, West, Waisea, Luc…), n’a pas été en mesure de se battre à armes égales face à un Clermont séduisant et inspiré. « Ça fait chier de perdre, a lancé Azéma. On a eu beaucoup d’imprécision et un manque d’efficacité. On avait besoin d’avoir une base pour savoir où l’on est. On a tracé une ligne dans le sol. » Cette dernière n’a pas été rectiligne notamment au niveau de la discipline. Constamment sous pression, Toulon a été sanctionné à quinze reprises. Avec trois munitions perdues en touche, une sanction en mêlée, et quarante points dans la musette, le déficit a été conséquent pour l’élève toulonnais.

La "bombe" Dréan et des jeunes remplis de promesses

 

Contraints de courir après le score, les Varois ont su quand même montrer une esquisse du jeu désiré par Mignoni et Azéma. Sur les essais de Sinzelle et Danglot, le schéma a été réalisé à l’identique : du jeu dans le dos pour mettre sur orbite Dréan. Attraction du recrutement, l’ex-Rennais a fait parler sa vitesse pour être décisif à la passe : « C’est une bombe, un dévoreur d’espaces, a présenté l’ouvreur et capitaine Serin. On doit faire plus pour le mettre en avant. Pour un joueur qui vient de Fédérale, c’est une première très positive. » Dans la lignée du septiste, des minots du cru ont saisi leur chance. « Les jeunes ont croqué à pleines dents, et c’est toujours bon d’avoir un groupe étoffé », a souligné Azéma. En avance sur ses amis, Coulon a encore cassé la baraque dans un rôle inhabituel de numéro huit. Son comparse, Le Corvec a livré un match de combattant, que n’aurait pas renié le paternel Grégory. La plus belle surprise est venue d’Halagahu. Débarrassé de ses soucis à une épaule, le deuxième ligne, positionné en flanker, a surnagé dans le combat et les airs : « C’est une force de notre groupe depuis trois ans, a révélé Serin. Il fait partie des leaders, car c’est le patron des jeunes. Ça ne m’étonne pas qu’il soit à ce niveau. C’est un joueur sur lequel Toulon peut s’appuyer. Il a un super avenir.»

Dans six jours, ils auront l’occasion de confirmer. Le RCT devra quant à lui se reprendre face à Toulouse, avant la réception de Bayonne en Top 14 : « Une grande équipe est capable d’apprendre et surtout de vite corriger le tir, a mis en garde Azéma. On doit vite assimiler les choses qui n’ont pas été bonnes. On doit passer un palier face à Toulouse. »

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Mathias Merlo
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?