Le TO, un pied en Championship

  • C’est dur pour le Toulouse olympique dont l’avenir en Super League paraît de plus en plus compromis après cette nouvelle défaite. Photo Icon Sport
    C’est dur pour le Toulouse olympique dont l’avenir en Super League paraît de plus en plus compromis après cette nouvelle défaite. Photo Icon Sport
Publié le

Vendredi soir, Toulouse a enregistré sa plus lourde défaite de la saison à Wigan. L’avenir en Super League devient un peu plus incertain puisque Wakefield s’est imposé à Hull FC (26-18).

Le miracle n’a pas eu lieu au DW Stadium lors de l’opposition entre le premier dauphin et la lanterne rouge. Le Toulouse olympique avec une équipe remaniée, a enregistré sa plus lourde défaite de la saison (- 46) face au dernier vainqueur de la Cup. Vendredi soir, le bras de fer était plus qu’inégal, le score final est d’une logique implacable, ce dont confirme le coach, Sylvain Houles. « Nous avons fait trop de fautes, eu trop de déchets dans notre jeu. Quand on rencontre une équipe du calibre de Wigan ça ne pardonne pas ». Toulouse a ainsi connu sa dix-neuvième défaite de la saison et ferme un peu plus la marche au classement. Une fois revenu aux vestiaires, le moral des Haut-Garonnais a été un peu plus affecté en apprenant la victoire de Wakefield au Hull FC (26-18). À trois journées du terme de la phase de classement, le Trinity (Le concurrent direct du Toulouse olympique) a désormais une avance de six longueurs avec un goal-average favorable (-177 contre 268). Mathématiquement, le maintien est encore possible pour les hommes du président Sarrazain, mais cela relève d’un étonnant concours de circonstances. Pour cela, Toulouse doit remporter ses trois derniers matchs face aux Dragons catalans à domicile jeudi soir et lors de ses deux derniers déplacements au Hull FC et St Helens. Les Toulousains doivent aussi s’imposer sur des marges assez larges et compter sur trois revers successifs de Wakefield lequel reçoit lors de la prochaine journée Hull KR pour deux déplacements à St Helens et Huddersfield. Autant dire que seul un miracle peut sauver le Toulouse olympique de la relégation.

Quelle équipe en 2023 ?

L’urgence est certes dans la mise en place du match de jeudi soir face aux Dragons catalans à Ernest-Wallon, mais aussi dans la préparation du prochain exercice. À ce jour des questions demandent bien des réponses. Quelle équipe défendra les couleurs du Toulouse olympique l’année prochaine ? Quels joueurs seront conservés ? Sylvain Houles qui a mené le club de l’Élite 1 à la Super League, serait-il prêt pour rempiler si le club évolue l’année prochaine en Championship ? Le comité directeur est-il également prêt pour une possible saison au sein du deuxième niveau de la compétition anglaise ? La balle est désormais dans le camp des dirigeants et du président Sarrazain.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Didier NAVARRE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?