Pro D2 - Sondage des entraîneurs : Oyonnax favori devant Biarritz

  • Gilles Bosch et les Biarrots seront revanchards pour retrouver leur place dans l'Élite.
    Gilles Bosch et les Biarrots seront revanchards pour retrouver leur place dans l'Élite. Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Au petit jeu du sondage des entraîneurs de Pro D2, les relégués ont pour habitude d’être plébiscités pour une remontée immédiate dans l’élite, sans passer par la case « access match ». Mais cette année, Biarritz, seule équipe descendue à l’intersaison, n’a pas la faveur des pronostics. Pourquoi ? Nombreux des techniciens interrogés pensent qu’Oyonnax, au nom d’une certaine stabilité avec un effectif qui a peu changé cet été, fait figure de favori.

De son côté, Biarritz a vu pas moins de vingt-et-un joueurs quitter le club, dont des cadres comme Cronin, Peyresblanques, Hirigoyen, Armitage ou Lucu. L’effectif biarrot a-t-il tant perdu en qualité ? Rien n’est moins sûr. S’il n’a recruté que dix joueurs (dont huit Jiff), le staff rouge et blanc a surtout cherché à densifier son pack avec des profils lourds comme Motoc ou Ma’afu et a réalisé une très belle pioche en se faisant prêter le Toulousain Baptiste Germain. Chez les trois-quarts, grâce aux arrivées de Joe Tomane et Tyler Morgan, couplées à la présence d’un Francis Saili toujours sous contrat, le BO présentera un milieu de terrain de qualité. Mi-juillet, quelques jours après la reprise de l’entraînement, le directeur sportif biarrot Matthew Clarkin nous rappelait : « Nous sommes partis pour être le septième ou huitième budget de Pro D2. Il faudra prendre tous ces éléments en compte, mais je ne vais pas empêcher le groupe d’être lucide et ambitieux à la fois. »

 

Aldigé : « Sur le papier, nous avons une équipe pour faire le top 6 »

 

Si l’effectif rouge et blanc se veut prudent quant aux objectifs annoncés dans la presse cette saison, le président Aldigé nous glissait, à l’issue du stage à Saint-Lary : « On ne va pas se cacher. Sur le papier, nous avons une équipe pour faire le top six. » Pour cause, avec des joueurs comme Millar, Soury, Dyer, Tyrell, Jalagonia, Dixon ou O’Callaghan, le club basque a de sérieux atouts dans son pack pour rivaliser avec les autres gros bras de la division. Derrière ? Cubelli, Herron, Tomane, Saili, Speight ou Lonca ont tous une solide expérience du haut niveau qui doit permettre au BO de jouer les premiers rôles. Reste que dans le sport, la confiance engendrée à l’issue des premiers matchs est un facteur clé pour réussir une saison et, en ce sens, le choc d’entrée qui aura lieu jeudi entre Biarritz et Oyonnax, deux favoris à la montée, sera un premier test pour les garçons de Matthew Clarkin.

Le détail des votes des entraîneurs de Pro D2

Qui sera barragiste ?

Colomiers : 10 votes
Biarritz : 7 votes
Nevers : 7 votes
Montauban : 7 votes
Provence Rugby : 6 votes
Mont-de-Marsan : 5 votes
Grenoble : 5 votes
Carcassonne : 3 votes
Vannes : 3 votes
Béziers : 2 votes
Aurillac : 2 votes
Agen : 1 vote
Oyonnax : 1 vote

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Pablo ORDAS
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
leBison Il y a 3 mois Le 25/08/2022 à 16:30

Restons toujours plus que humble , le B.O à toujours été plus que très dur à bouger à "Aguiléra" dans son propre jardin . Rappelons nous seulement de la saison précédente où notre fameux U.B.B y était venu s'y casser les dents sur une bien belle victoire de nos Basques . Moi sur un tel cas , je préfère rester dans la vigilance et surtout la méfiance . Il va encore falloir un U.S.O très discipliné et fort convainquant pour pouvoir l'emporter aujourd'hui . Le B.O n'a pas du tout apprécié sa descente à l'étage inférieur . Il risque de souffler un vent très fort de revanche ce soir sur "Aguiléra" !..