Saga La Rochelle - Teddy Thomas : « Améliorer l’aspect défensif de mon jeu »

  • Teddy Thomas débarque à La Rochelle avec de grosses ambitions.
    Teddy Thomas débarque à La Rochelle avec de grosses ambitions. Icon Sport
Publié le

Arraché au Racing 92 par Ronan O’Gara (comme Brice Dulin deux ans plus tôt), Teddy Thomas (28 sélections), tête d’affiche du mercato rochelais, aborde un tournant de sa carrière sur les bords de l’Atlantique.

Quelles sont vos premières impressions depuis votre arrivée ?

Très bonnes. L’intégration s’est super bien faite, pour tous les nouveaux. L’engouement autour du club est omniprésent. Quand on se balade dans la rue, quand on va manger au restaurant, à l’entraînement… Les supporters sont extrêmement gentils, j’ai reçu beaucoup de messages de bienvenue.

Les attentes sont souvent immenses, à votre endroit…

Je ne sens pas une pression supplémentaire, c’est toujours la même. Les gens sont bienveillants envers moi. Ça donne envie de tout faire pour leur faire plaisir et répondre à leurs attentes. Je suis hyper excité à l’idée de retrouver cet engouement autour d’un club. C’est quelque chose qui me motive et que j’avais perdu au fil des années. Je marche énormément à l’affect. Je pense que, dans ce club, je peux trouver énormément d’affection et de retour des supporters. Sur nos victoires, les essais…

Pourquoi votre choix de carrière s’est-il porté sur La Rochelle ?

Plusieurs raisons. Notamment le fait que je porte beaucoup d’affection à Ronan O’Gara, avec qui j’ai travaillé au Racing. J’ai énormément appris à ses côtés, je m’étais toujours dit que je retravaillerai avec lui. À l’époque où j’ai signé, les Rochelais n’étaient pas encore champions d’Europe. J’avais envie d’intégrer un effectif où il y avait tout à faire, je voulais être parmi les premiers à ramener un titre majeur à cette ville. Malheureusement ou heureusement - enfin surtout heureusement pour eux (sourire) - ils m’ont devancé. Mais il reste toujours le Top 14 à aller chercher, et je pense qu’il y a la place.

Vous retrouvez l’exigeant système défensif de Ronan O’Gara depuis un mois

Son système s’est étoffé, a évolué. « ROG » connaît mes défauts. On est ensemble pour améliorer certaines choses qui peuvent me manquer dans mon jeu, et donc améliorer cet aspect défensif et du travail sans le ballon. Des choses qui viendront naturellement au fil des entraînements. Je ne me fais pas de soucis pour ça et lui non plus. Je suis venu ici pour lui montrer que je peux atteindre l’exigence souhaitée.

Signez-vous tout de suite pour une trajectoire à la Brice Dulin, qui a retrouvé le XV de France peu après la navette Racing-La Rochelle ?

Elle est bien, elle est bien (sourire). Mais j’ai ma trajectoire à moi. On verra ce qu’il en est. Chacun a ses objectifs, ses envies, ses méthodes de travail. Du travail, j’en ai beaucoup. J’arrive dans une équipe championne d’Europe, avec un gros défi à relever : pouvoir s’intégrer dans cet effectif qui s’est énormément étoffé. C’est ultra costaud, les postes sont doublés sans trop de difficultés. La concurrence, elle y est.

La coupe du Monde approche à grands pas. Vous avez raté le train des deux précédentes éditions…

Si ça se passe bien à La Rochelle, on verra si j’aurai la légitimité d’y penser. Pour le moment, je ne suis ni installé dans l’effectif de La Rochelle, ni dans celui du XV de France. Commençons par le commencement. Mais je ne lâcherai rien ! Si l’équipe de France revient, tant mieux.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Romain Asselin
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?