Supersevens - Auradou, Galthié... À Marcel-Deflandre, le jeu des sept familles

  • Mathis Galthié était présent lors de l'étape de La Rochelle.
    Mathis Galthié était présent lors de l'étape de La Rochelle. Icon Sport
Publié le

Quelques noms bien connus du rugby hexagonal était présents à La Rochelle samedi dernier. Beaucoup de « fils et frères de »... Tour d’horizon.

Déjà présents à Perpignan le week-end précédent, les "fils de" et "frères de" étaient encore plus nombreux à fouler la pelouse rochelaise, samedi. Tant et si bien qu’on aurait presque pu jouer au jeu des 7 familles du côté de Marcel-Deflandre où, malgré les absences de dernière minute d’Hugo Szarzewski (fils de Dimitri) et d’Ugo Teulet (fils de Romain), plusieurs lignées de rugbymen étaient fièrement représentées.

Dans la famille Auradou…

La semaine passée, on avait eu droit à Paul Auradou, fils de l’ancien deuxième ligne international David (41 sélections). À Aimé-Giral, l’arrière avait été sacré avec la Section paloise. Ce coup-ci, ce fut au tour de son frère cadet, Hugo, de représenter le club béarnais lors du championnat de France à 7. Le rugby, c’est décidément une histoire de famille.

Dans la famille Galthié…

En Charente-Maritime, le plus "clinquant" des noms de "fils de" ayant participé au Supersevens était celui de Galthié. Le fils du sélectionneur des Bleus, Mathis, évolue en Pro D2 avec Colomiers depuis la saison passée. Pour la deuxième étape du Supersevens, le jeune demi de mêlée (20 ans) a été envoyé à La Rochelle avec les Barbarians de Nicolas Le Roux.

Dans la famille Giroud…

Un autre membre du staff tricolore avait son fiston présent dans l’antre rochelais. Le directeur de la performance Thibault Giroud était effectivement en tribunes pour voir évoluer Kelyan avec le Stade français. L’ancien ailier de Biarritz a récemment rejoint les espoirs parisiens. Il a contribué au bon tournoi des hommes en rose, conclut à la troisième place.

Dans la famille Spring…

Comme son grand frère Max avant lui, Tom Spring évolue à Bayonne. Et il a une appétence pour le rugby à 7… Également dans un style de détonateur, le Basque formé à l’US Nafarroa s’est montré lors du Supersevens 2022. Avant de connaître une trajectoire similaire à celle du frangin ?

Dans la famille Tetlow…

Le gamin de La Rochelle, Maxime Tetlow (18 ans), a évolué à domicile durant toute la journée de samedi. Ce tout jeune trois-quarts centre, international français des moins 18 ans, n’est autre que le fils de Matthew Tetlow, passé La Rochelle et à l’époque sélectionné avec l’Angleterre moins de 18 ans. Un de plus !

Dans la famille Espeut…

Le Racing 92 a été éliminé en quart de finale de l’étape rochelaise. Dans leurs rangs, les Ciel et Blanc comptaient Arthur Espeut, arrivé de Béziers il y a un an. L’enfant de Servian-Boujan est donc le frère de Maxime Espeut, trois-quarts polyvalent et titulaire à l’ASBH en Pro D2.

Dans la famille Leraître…

Il avait fait la paire avec son frangin du côté de Perpignan. Cette fois, il était seul capitaine du navire ciel et blanc. Louis Leraître n’a pas eu la chance de percer au Racing 92, mais il les a donc fortement aidés à 7, quand son cadet Paul Leraître (21 ans) a lui effectué ses premiers pas en Top 14 en janvier dernier.

Dorian VIDAL
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?