L'effectif d'Oyonnax ligne par ligne : l’expérience en valeur ajoutée

  • Les Oyomen ont recruté du lourd à l'intersaison.
    Les Oyomen ont recruté du lourd à l'intersaison. Icon Sport
Publié le

Les Oyomen feront partie des gros poissons du Pro D2 cette saison comme les précédentes. Le recrutement a apporté encore un peu plus d'expérience sans enlever du talent/

Arrières

Appelé au poste il y a deux saisons pour pallier certaines absences, Aurélien Callandret s’y est installé en patron en s’appuyant sur ses qualités de relanceur mais aussi sur un jeu au pied profond. Titulaire à 28 reprises la saison passée, il fait déjà, à 25 ans, partie des cadres. Après une saison contrariée par les blessures, le Néo-Zélandais Tony Ensor est résolu à faire jouer la concurrence.

Ailiers

Les internationaux Taylor Paris (Canada) et Darren Sweetnam (Irlande) ont beaucoup apporté aux Oyonnaxiens la saison passée, en participant activement au déploiement d’un jeu résolument offensif. Le poids précieux de leur expérience sera encore renforcé cette saison par les arrivées de deux joueurs ayant connu le Top 14. Les qualités de finisseur de l’international à 7 Joe Ravouvou ne sont plus à louer. Le Néo-Zélandais, en provenance de Bayonne, veut s’offrir un nouveau challenge dans l’Ain. Originaire lui aussi du "Pays du long nuage blanc" Gavin Stark vient de passer trois saisons à Biarritz et veut, à 26 ans, se faire une place chez les Oyomen. C’est chose faite pour Enzo Reybier, révélation de la saison passée tant avec l’équipe de France de moins de 20 ans qu’avec son club formateur. Issu lui aussi de la formation oyonnaxienne Souleyman Coulibaly est prêt à suivre ses traces.

Centres

On prend les mêmes et on recommence. Les cinq joueurs retenus au poste étaient déjà dans le groupe la saison passée. On retrouve l’expérimenté Gabiriele Lovobalavu qui à 37 ans n’a rien perdu de ses qualités pas plus que de son enthousiasme. Ce sera la quatrième saison dans l’Ain de Pedro Bettencourt devenu au fil du temps un joueur incontournable tout comme le sont Théo Millet et Florian Vialelle. Après quatre saisons sous le maillot des Oyomen le premier approche le cap des 100 matchs disputés avec Oyonnax. Arrivé de Castres la saison passée, le second a su se faire une place et entend bien entretenir une concurrence à laquelle Léo Treilles, pensionnaire du centre de formation, cherchera à se mêler.

Ouvreurs

À ce poste également la continuité s’impose. Arrivé dans l’Ain la saison passée, Jules Soulan a totalement répondu aux attentes avec 28 matchs disputés, 274 points inscrits. Il sera à nouveau en concurrence avec Yohann Le Bourhis qui offre les mêmes qualités de régularité, d’efficacité et d’expérience. Un troisième larron est sur les rangs, Justin Bouraux, issu du centre de formation, dont les débuts en Pro D2 la saison passée avaient été aussi remarqués que prometteurs.

Demi de mêlée

Avec 29 matchs disputés, neuf essais inscrits, Charly Cassang a parfaitement tenu le poste. Pour sa troisième saison dans le Haut-Bugey il est à nouveau attendu comme l’un des leaders du groupe. Mais la concurrence, portée par Jérémy Gondrand et Ilan El Khattabi sera relevée. Au-delà de leurs qualités respectives, les deux joueurs partagent le même désir de revanche après n’avoir respectivement disputé que quatre et neuf matchs la saison dernière, suite à la même blessure des ligaments croisés du genou.

Numéros 8

Les tauliers se nomment Rory Grice et Luke Hamilton. À l’amorce de sa sixième saison dans l’Ain le Néo-Zélandais se présente à la fois comme une valeur sûre et comme un leader de jeu. L’Écossais vient de vivre deux saisons compliquées par les blessures mais il a néanmoins pu démontrer toute l’étendue de son potentiel.

Troisième ligne aile

Six joueurs sont sur les rangs pour évoluer sur les flancs du pack oyonnaxien. Révélation de la saison précédente, Loïc Credoz a totalement confirmé lors du dernier exercice pour devenir l’un des meneurs du groupe des avants (28 matchs disputés) avec en prime une polyvalence qui lui permet aussi d’évoluer en numéro 8. Kevin Lebreton a lui aussi réalisé une saison pleine en s’imposant comme un redoutable gratteur et un grand pourvoyeur en ballons. Issu du centre de formation Gabriel Favier a su gagner du temps de jeu et veut confirmer. Trois nouveaux venus les ont rejoints. Filimo Taofifenua arrive de Bayonne avec des ambitions mais aussi une belle expérience au poste partagée avec Wandrille Picault qui après cinq saisons à Vannes a choisi de vivre un nouveau challenge dans l’Ain. Arrivé de Castres pour intégrer le centre de formation Hugo Hermet veut se faire une place parmi les Oyomen.

Deuxième ligne

Il y a du mouvement à cet échelon du pack avec pas moins de quatre nouveaux parmi les sept postulants. L’Australien Phœnix Battye connaît parfaitement la maison après déjà cinq saisons passées à Oyonnax. Il aura à nouveau un rôle de leader aux côtés de Tom Murday qui pour sa première saison a totalement justifié sa réputation de combattant. Tout aussi expérimenté, Steve Mafi en provenance des London Irish après être passé par Castres, présente un profil similaire qui sera précieux. Victor Lebas, qui a quitté Brive et le Top14, est résolu à tout donner pour le retrouver avec les Oyomen. C’est aussi un nouveau challenge qui s’offre à Hugo Fabregue en provenance de Nevers. Après avoir intégré le centre de formation il y a un an, Aurélien Le Roux est prêt à franchir le pas, un objectif partagé avec Hugo Mélisse.

Piliers

Ils seront trois à gauche, quatre à droite. Pour prétendre au numéro un, Antoine Abraham a quitté Vannes où il avait su se faire sa place pour apporter de la concurrence à Tommy Raynaud, emblématique capitaine, qui a 28 ans entame sa septième saison avec les Oyomen et à Adrien Bordenave qui en deux saisons est devenu l’un des incontournables du groupe. À droite la continuité s’impose. Thomas Laclayat s’est totalement révélé la saison passée au point de susciter les convoitises du Top 14 et l’intérêt du XV de France. Sa marge de progression est réelle et il devrait à nouveau être l’un des hommes forts d’"Oyo". Thibault Berthaud a lui aussi beaucoup progressé en disputant 24 rencontres lors de sa première saison à Oyonnax. Longtemps blessé Irakli Mirtskhulava revient plus motivé que jamais pour mettre son tempérament au service du groupe. Issu du centre de formation Aleksi Svianadze intègre l’effectif avec l’ambition de trouver du temps de jeu.

Talonneurs

Le trio retenu au poste sera le même que la saison dernière. Avec quatorze essais inscrits loirs de sa sixième saison dans l’Ain, Benjamin Geledan a non seulement fait sensation mais a aussi confirmé sa progression constante. Il en va de même pour Teddy Durand qui a franchi un cap en disputant 23 rencontres la saison passée. À 36 ans, Manu Leiataua incarne cette expérience présente dans toutes les lignes de l’effectif oyonnaxien.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Jean-Pierre DUNAND
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
leBison Il y a 3 mois Le 25/08/2022 à 16:14

Plein de super bonnes choses à mon U.S.O pour cette nouvelle saison qui va s'ouvrir dans maintenant à peine 5 heures . GO les Oyomens !.. On oublie les matchs amicaux , S.V.P merci !.. Si l'on pouvait commencer par une belle victoire venue de l'extérieur ce serait le Top du Top !.. Avant de reconnaître le vrai un jour !.. A voir .