Agen débute la saison de Pro D2 sans pression

  • Les Agenais de Thomas Vincent chercheront à gagner leur premier match d'ouverture depuis neuf saisons.
    Les Agenais de Thomas Vincent chercheront à gagner leur premier match d'ouverture depuis neuf saisons. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Le SUA démarre cette saison sur la pointe des pieds. S’il se veut ambitieux et vise le Top 6, il sait que cela passe par un gros début de saison. Et notamment en Provence.

Cette reprise est très attendue du côté d’Armandie. Quelques mois après avoir frôlé la catastrophe industrielle, la bonne humeur est de retour. « C’est vraiment plaisant d’arriver dans cette équipe. On met beaucoup de bonne humeur le matin et c’est toujours mieux pour se faire des copains. Car nous ne sommes pas que des coéquipiers, nous sommes aussi des copains, et il faut ça pour qu’une équipe marche », assure Théo Belan, ancien centre de Provence Rugby qui s’apprête à retrouver ses anciens coéquipiers.

La préparation a, en tout cas, été studieuse. Mais très dure. Sous les ordres du nouveau préparateur physique, Ludovic Loustau, les Agenais n’ont pas chômé. Le but étant de (enfin) réaliser un gros début d’exercice. « Nous sommes prêts », promet le manager Bernard Goutta, satisfait de la période estivale réalisée par ses hommes.

Un nouveau plan de jeu

Les deux matchs amicaux (défaite à Béziers 34-21 et victoire à Angoulême 18-36) ont au moins permis d’y voir plus clair sur la nouvelle stratégie de jeu des Bleu et Blanc. Et paradoxalement, elle se base sur les points faibles de la saison dernière. À savoir une grosse conquête, une présence de tous les instants dans les rucks et une défense acharnée. La base de ce sport, nous direz-vous. Sauf qu’à titre d’exemple, l’an dernier, les Agenais n’ont marqué que deux essais sur des ballons portés. En deux rencontres amicales, ils en ont déjà planté trois. « Dave Ryan réalise un très gros travail à ce niveau-là », salue Goutta qui était encore l’entraîneur de l’Irlandais il y a trois mois. « Notre préparation et nos amicaux nous ont permis d’engranger de la confiance », poursuit le Catalan. Aussi, l’infirmerie est quasiment vide et les jeunes se montrent de plus en plus. Du coup, une émulation est en train de se produire au sein d’un effectif « beaucoup plus riche et équilibré que la saison passée », selon l’ancien troisième ligne. Un renouveau à confirmer tout de même ce soir face à une équipe aixoise sûre de ses forces. Le SUA s’y déplace sans pression mais avec ambition.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Mathieu VICH
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?