Grenoble face à un nouveau départ contre Béziers

  • Eric Escande, Julien Farnoux et les Grenoblois retrouvent les Biterrois qu’ils ont affronté en match de préparation le 5 août dernier (match nul 31-31). Photo Icon Sport
    Eric Escande, Julien Farnoux et les Grenoblois retrouvent les Biterrois qu’ils ont affronté en match de préparation le 5 août dernier (match nul 31-31). Photo Icon Sport Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Après une saison décevante, les Isérois lancent devant leurs supporters un nouvel exercice placé sous le signe de l’ambition.

Dans les têtes trottent forcément les souvenirs d’une saison marquée par l’inconstance d’une équipe grenobloise capable d’aller gagner à Bayonne et de perdre une semaine plus tard au stade des Alpes face à Rouen. Sans nier la réalité, Fabien Gengenbacher se refuse à ressasser : « À la fin du championnat, après la phase de bilan, nous avons tiré un trait sur cette saison. Elle fait désormais partie du vécu de notre groupe. Nous en avons tiré des enseignements qui seront bénéfiques pour la suite parce que nous avons en nous la capacité à nous en servir ».

Comme l’ensemble du camp isérois, le manager du FCG se veut résolument tourné vers un avenir qui s‘annonce porteur de nouvelles ambitions : « Nous avons beaucoup travaillé pour préparer cette nouvelle saison que nous abordons avec autant d’impatience que d’appétit ». 

Comme la saison passée, Grenoble démarrera à domicile, face à une équipe rencontrée lors de la phase de préparation mais ces similitudes avec le départ manqué il y a un an face à Oyonnax sont vite balayées. « Il n’y a pas de pression supplémentaire, juste la détermination à bien lancer cette nouvelle saison », assure le technicien isérois conforté dans sa vision par des matchs de préparation convaincants (match nul 31-31 à Béziers, victoire 38-26 contre Oyonnax). « On ne peut pas parler de certitudes après ces deux rencontres disputées dans un contexte différent, par contre elles nous ont permis de constater des évolutions positives sur les points que nous avions identifiés. On a eu la démonstration que notre équipe a grandie, qu’elle a mûri. Nous repartons avec un effectif qui à près de 80 % était déjà le nôtre la saison dernière. Il a beaucoup appris »

« Bien démarrer devant nos supporters et nos partenaires »

Le bénéfice morfal tiré de l’invincibilité préservé lors de la phase de préparation ne saurait être négligé par une équipe iséroise prête à lancer le championnat forte de cet atout, pas uniquement symbolique, et surtout des acquis de son expérience.

En soulignant l’envie qui porte le groupe, Fabien Gengenbacher fixe un cap : « Bien démarrer devant nos supporters et nos partenaires et nous placer en situation de retrouver de la continuité ».

À plus d’un titre ce premier rendez-vous sonne comme un nouveau départ pour les Grenoblois.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Jean-Pierre DUNAND
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?