Romain Uruty (Béziers) : « Ne pas se priver de tenter des choses »

  • Romain Uruty entamera sa neuvième saison à l'ASBH.
    Romain Uruty entamera sa neuvième saison à l'ASBH. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

La préparation et les matchs amicaux ont débouché sur des retours positifs, de quoi bien entamer la saison ?

Nous avons passé notre intersaison sur un rythme intensif et les recrues furent rapidement assimilées. Notre fonctionnement a peu évolué, l’entente est présente à tous les niveaux. Il nous tarde de démarrer la compétition et de mettre en application notre travail.

Quatorze essais inscrits en trois rencontres, utile pour roder le système offensif ?

On a senti que l’interaction entre les avants et les trois-quarts était plus fluide. Chez les arrières, on prend de la confiance, les repères sont installés et le travail jusqu’aux ailes semble cohérent. Nos avants demeurent actifs également, on verra si le résultat est pertinent.

Des pistes à améliorer furent détectées, notamment la défense des ballons portés ?

Nous avons effectué un large turnover, de nombreux changements pour impliquer tout le monde dans le projet. L’année dernière, ce fut un secteur où nous parvenions à être efficients, il n’y a pas matière à révolutionner quoi que ce soit. L’accent fut mis sur certains détails avant le déplacement à Grenoble.

Les jeunes sont au cœur du projet justement avec un mercato très calme ?

C’est vrai qu’on sent cette volonté d’intégrer des espoirs et de les mettre dans de bonnes conditions. On nous sollicite pour donner notre avis sur le jeu et certains aspects de notre rugby. Cette mise en avant a prouvé que c’était possible, notamment avec le parcours en seconde partie de saison l’an passé.

La dernière saison fut celle de votre révélation, quels objectifs vous êtes vous fixés pour la suite ?

Je veux essayer d’engranger un maximum d’expérience, en jouant le plus possible. Personnellement, je souhaite améliorer mon pourcentage de tirs au but qui avoisine les 75 % pour aider l’équipe dans une compétition où le buteur joue un rôle prépondérant. Je dois être le meneur d’hommes qu’on attend et donner de la vitesse à notre jeu.

Pierre Caillet a réclamé un rugby plus offensif cette saison, une philosophie qui doit vous convenir ?

C’est toujours appréciable quand votre coach vous encourage à tenter, faire des passes et déplacer le ballon. Sans se détourner de l’essentiel, où parfois le ping-pong au pied prend le dessus. Ces libertés sur nos prises de décisions auront un impact, j’espère. Il n’y aura pas quelqu’un qui nous reprochera d’avoir osé dans le staff et c’est une facilité dans l’esprit qui peut générer de bonnes choses.

Ce premier déplacement à Grenoble s’avère déjà important, une formation que vous avez croisée en amical ?

On a joué Grenoble sur trois périodes avec une rotation importante, donc difficile de les jauger. On se concentre réellement sur nous, et si on cherche de l’ambition, cela passera par un résultat au Stade des Alpes.

Neuvième la saison dernière, l’objectif est-il d’atteindre une hauteur supplémentaire au club ?

Tâchons d’être meilleurs que l’an passé. Pour viser plus haut, restons solides à la maison pour débuter. Le championnat est ouvert, on fera le point à la mi-saison.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Rémy RUGIERO
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?