Amical - Le Castres olympique parfait ses gammes

  • Le Castres olympique a largement battu le Connacht mercredi.
    Le Castres olympique a largement battu le Connacht mercredi. Icon Sport
Publié le

Les Irlandais du Connacht n’ont pas pesé lourd, mercredi soir à Mazamet, face à un Castres olympique qui effectuait ses derniers réglages avant son saut dans le grand bain du Top 14 (57-19).

Pour ce match de gala du Challenge Vaquerin, l’équipe alignée par le CO n’avait pas grand-chose à voir avec celle qui fut battue vendredi dernier par l’USM à Montauban dans le cadre du Trophée Ibrahim-Diarra.

Les Tarnais ont continué à effectuer la revue de leur effectif en changeant notamment les quinze titulaires à la mi-temps mais ont considérablement resserré leur groupe. Exit les (très) jeunes et place à ceux qui candidatent vraiment pour démarrer le championnat.

Malgré cette importante rotation effectuée entre les deux périodes, les protégés de Pierre-Henry Broncan ont su garder du liant et de la continuité dans leur production. Ils ont profité de cette belle soirée pour se faire plaisir. On vit notamment les premiers pas du centre Adrien Séguret, qui profitait de l’aubaine pour inscrire son premier essai sous les couleurs castraises. La recrue en provenance de Grenoble s’est montrée très à son aise aux côté du surpuissant Adrea Cocagi.

La performance du jeune Louis Le Brun, entré à l’ouverture en deuxième période, fut aussi très intéressante, tout comme la démesure athlétique de Josaia Raisuqe qui a désossé de l’Irlandais tout au long de la première mi-temps. Pêle-mêle dans cette abondance de belles choses ? Martin Laveau inscrivait un essai éclair après un coup d’envoi parfait, Julien Dumora terminait un superbe mouvement après passe au pied de Thomas Larregain, Santiago Arata montrait qu’il était toujours le cornac infernal qui pourrit tous les ballons adverses.

On put noter aussi la vitesse de course de Baptiste Cope qui s’offrait, parmi la déferlante de réalisations, le plus bel essai de la soirée en profitant d’une passe sublime de Filipo Nakosi réalisée en plongeant et à l’aveugle. Du grand art, à confirmer à balles réelles, à Nanterre, samedi prochain. Quelque chose nous dit quand même que les Racingmen offriront une opposition un peu plus dense que ces Irlandais beaucoup trop verts…

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?