En condamnant le TO, les Dragons catalans assurent leur place en play-off

  • Les Dragons catalans de Benjamin Garcia ont valider leur qualification en phase finale en s’imposant à Toulouse.
    Les Dragons catalans de Benjamin Garcia ont valider leur qualification en phase finale en s’imposant à Toulouse. Icon Sport
Publié le

En s’imposant 24-14 à Toulouse, les Dragons catalans se qualifient pour les phases finales de la Super League. À deux journées de la fin, les Dracs veulent maintenant assurer un quart de finale à Perpignan.

Le mode réaction a encore été activé et a offert la réaction attendue jeudi soir à Toulouse et devant près de 10 000 spectateurs. Les Dragons, corrigés cinq jours plus tôt sur leur propre pelouse de Perpignan (46-14) par Salford, ont pris les points à Toulouse (24-14). Une victoire qui rassure et qui propulse de facto les Dragons catalans en play-off pour la troisième année consécutive. À deux journées de la fin, les Dracs verront les phases finales le week-end du 9 et 10 septembre. Et c’était loin d’être évident après les trois défaites en quatre matches qui ont vu revenir Leeds à une unité avant le coup d’envoi de ce derby.

Une rencontre dont l’entame a été catalane avec un triplé de l’ailier gauche Fouad Yaha. Le joueur qui pointe désormais à dix-huit unités sur la saison reconnaît « avoir été là au bon moment après le travail de Matt Whitley et de Sam Tomkins ». « Oui ça fait toujours plaisir de marquer trois essais, mais la joie est réelle et bien là, quand la victoire est au bout » a témoigné le joueur. Et le succès des Dragons, le seizième de la saison qui pouvait paraître évident après 26 minutes (12-0) a été marqué par un retour pied au plancher des Olympiens qui sont revenus à quatre petits points juste avant la pause et avant de se retrouver en supériorité numérique dès la reprise « C’est à cet instant du match, pendant les dix minutes passées à défendre notre camp que l’on a gagné ce match. On ne prend pas d’essais, on fait bloc et c’est une belle réaction par rapport aux essais que Salford a marqué samedi dernier », s’est félicité Steve McNamara.

Un entraîneur qui après avoir vu ses joueurs dresser les herses sur leur ligne a noté le réalisme retrouvé de l’équipe. Dès la première incursion en terre olympienne, les Catalans passent en force par Gil Dudson. Trois minutes plus tard, c’est Tyrone May qui fait gonfler l’addition à 24-4. Il reste 20 minutes et la victoire n’échappe pas aux Catalans cette fois. « On a retenu les leçons du passé et le match contre Leeds qui est revenu nous voler ce résultat. Nous sommes restés connectés et solidaires, malgré cet essai à la fin », a repris le troisième ligne Mika Goudemand. Une réalisation qui ramènera le TO à dix petits points et qui vaudra les louanges de Steve McNamara à l’heure de la conférence de presse. « On vient de voir un gros derby comme j’en ai connu entre Bradford et Leeds ou les deux clubs de Hull. Toulouse mérite sa place en Super League, ce stade est magnifique, ils accrochent toutes les équipes et j’espère qu’ils feront une grosse saison l’année prochaine pour remonter de suite. »

Conserver le fauteuil dans le top 4

Les Dragons ont donc validé leur billet pour les phases finales. Il faut maintenant conserver le fauteuil dans le top 4. Un strapontin qui permet de recevoir en quart de finale. La réception de Leeds (lundi 19 heures) à Perpignan « doit être celle qui nous permet de valider notre saison, mais ce n’est pas l’aboutissement. On veut revenir à Old Trafford, on l’a toujours dit et on l’a toujours en tête », conclut Steve McNamara qui récupérera de suspension, Sam Kasiano ce lundi tout comme Mitchell Pearce et peut-être aussi Mike McMeeken et Micky McIlorum.

Les Dragons catalans promettent qu’ils resteront en « mode réaction » ce lundi à Perpignan pour ce que leur président Bernard Guasch annonce être « comme le match de la saison à Brutus ».
 

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Bruno Onteniente
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?