Top 14 - Montpellier et la quête du temps perdu

  • Le MHR est le dernier club de l'élite à avoir repris l'entraînement.
    Le MHR est le dernier club de l'élite à avoir repris l'entraînement. Icon Sport
Publié le

Derniers à reprendre le chemin de l’entraînement, les Montpelliérains mettent les bouchées doubles pour rattraper leur relatif retard, et être prêts pour défier La Rochelle.

Le titre de l’article est trompeur : Les Montpelliérains n’ont pas perdu de temps, ils ont simplemlent profité de congés bien mérités après une interminable saison qui s’est terminée en apothéose, et qui les a vu soulever le bouclier de Brennus au stade de France le 24 juin dernier. Du coup, les Cistes ont repris le chemin de l’entraînement en dernier, une semaine même après les Castrais qu’ils ont dominé en finale.

Depuis, les Héraultais suent sang et eau pour retrouver leur forme de l’année dernière. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils ne chôment pas. Nous les avions retrouvés au deuxième jour de leur reprise, et ils encaissaient déjà des charges de travail athlétique considérables.

Il y a dix jours, ils se sont rendus en Corse pour y effectuer un stage de cinq jours, lequel était considéré comme la partie centrale de leur préparation estivale. Là-bas, les Cistes ont poursuivi leur travail physique et continué leur apprentissage du plan de jeu. Mardi soir, le directeur du rugby Philippe Saint-André faisait le point : « Ça va, nous sommes à l’heure sur nos temps de passage. On est à la limite quand même… On pousse les joueurs au maximum parce qu’on a repris en retard. Ils ont eu très peu de récupération parce que hormis le dimanche, on travaille du lundi au samedi. En tout cas, lors du match amical contre Lyon, nous n’étions pas largués physiquement. »

La défaite contre Lyon (21-17, 7-17 à la mi-temps) est finalement anecdotique : « Contre Lyon, on a aligné deux équipes, une par mi-temps (seules les recrues Clément Doumenc et Simon-Pierre Chauvac ont disputé les deux actes, N.D.L.R.) et mis dix joueurs au repos (dont plusieurs cadres, comme le capitaine Yacouba Camara N.D.L.R.). Mais l’équipe qui a fait le premier acte a continué de travailler physiquement pendant que la seconde jouait, et inversement. On est vraiment dans du développement physique qui va durer encore jusqu’à vendredi ou samedi pour certains. »

Dernière semaine de volume

Les Montpelliérains doivent donc fournir encore un dernier effort. Mardi soir, lors de la cérémonie des Oscars Midi Olympique au GGL Stadium, ces derniers reconnaissaient que la préparation avait été particulièrement courte et intense, et certains avaient les traits tirés. Mais ils leur tardaient à tous de reprendre la compétition : « Il nous reste encore cette semaine, qui va être une autre grosse semaine de volume physique et ensuite on ira davantage dans la précision et les détails », concluait « PSA ».

Histoire d’être fins prêts pour aller défier le champion d’Eurrope en titre, La Rochelle, sur ses terres pour la première journée.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?