Transferts, prolongations, fin de contrat... Les indiscrétions du Midol

  • Après des semaines de rumeurs sur son départ, Francis Saili est finalement revenu à Biarritz.
    Après des semaines de rumeurs sur son départ, Francis Saili est finalement revenu à Biarritz. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Retrouvez toutes les informations transferts de ces derniers jours. Cette semaine, du Top 14, mais également du Pro D2, de l'international et de la Premiership sont au programme !

Biarritz : Saili enfin de retour

 
Son nom a agité le marché des transferts pendant plusieurs semaines et pourtant, il était loin de l’Hexagone. Avec plusieurs semaines de retard, le centre biarrot, Francis Saili, a retrouvé ses coéquipiers basques la semaine dernière. Même si la possibilité d’un départ n’est toujours pas exclue, l’international néo-zélandais va bien débuter la saison avec le BOPB, reste à savoir quand. Il avait tout simplement décidé de prolonger ses vacances. Le joueur possède encore deux ans de contrat avec le club basque. Courtisé un temps par l’Union Bordeaux-Bègles puis par le Stade français, aucun club n’a pour l’instant payé les 400 000 euros demandés par le président biarrot, Jean-Baptiste Aldigé, pour libérer son joueur. Saili est toujours un joueur de Biarritz et pourrait bien évoluer en Pro D2 cette saison. Néanmoins, avec ce mois de retard, le staff basque pourrait bien volontairement se passer d’un de ses atouts majeurs pendant de longues semaines.
 

Biarritz (2) : Les licences débloquées

 
La FFR a pris la décision de débloquer les licences du Biarritz Olympique ce mardi. Elles étaient jusqu’à présent bloquées en raison d’une dette de l’association « Biarritz olympique rugby amateur » envers les instances du rugby français. Les Biarrots pourront bien jouer leur match d’ouverture en Pro D2. La Fédération a décidé de « débloquer les licences du Biarritz Olympique en échange d’un engagement ferme de l’association du règlement du solde du compte club de l’association, au titre de la saison 2021-2022 et d’un échéancier de virements associés ». Ladite association n’avait pas accepté de verser la somme demandée tant que la section professionnelle du club ne lui avait pas remboursé une somme supérieure à 300 000 euros.
 

Worcester et les Wasps en grande difficulté

 
Les temps sont durs pour certains clubs anglais. Worcester est toujours aux portes de la faillite, malgré les démentis des propriétaires Jason Wittingham et Colin Goldring. Le club des Midlands a du mal à honorer une dette vis à vis des services fiscaux britanniques, ce qui l’a plongé dans une vraie panade financière. Les rumeurs d’un dépôt de bilan se faisaient de plus en plus insistantes ces derniers jours, au point de provoquer la réaction attristée de la famille du mécène historique, Cecil Duckworth, artisan de la montée de 2004, décédé en 2020 (mais retiré depuis 2013). Mais mardi, un rayon de soleil est enfin apparu : Jim O’Toole, ancien directeur général du club, a déclaré qu’il avait été contacté par un investisseur américain qui pourrait voler au secours du club. On a appris cette semaine que les Wasps aussi étaient en délicatesse avec l’administration fiscale. Dans un communiqué, le club a reconnu qu’il était en plein dialogue avec le fisc, une conséquence évidente de la crise du Covid. En juin 2021, le club avait déclaré des pertes d’un montant de 18 millions de livres. Il a récemment cessé de rembourser les gens qui lui avaient permis de lever 35 millions de livres en 2015.
 

Paris : Laumape s’en va, Ward arrive

 
En provenance des Sharks, le trois-quarts centre de 26 ans, Jeremy Ward s’est engagé pour deux saisons avec le Stade Français. Après le départ de Nayacalevu et Laumape, le club de la capitale se renforce avec le Sud-Africain capable de jouer premier comme deuxième centre. Jeremy Ward (1,87 m pour 92 kg) a disputé 48 matchs avec les Sharks et a inscrit six essais. Il remplacera donc Ngani Laumape qui s’est officiellement engagé avec les Steelers de Kobe au Japon. L’ancien All Black aux 15 sélections quitte donc le Stade français après une seule saison après avoir demandé d’être libéré de ses deux dernières années de contrat, offrant un large dédommagement financier


Montpellier : Altrad confirme le départ de Mercer

 
Lors de la cérémonie des Oscars mensuels de Midi Olympique qui avait lieu mardi soir, le président des champions de France, Mohed Altrad a confirmé l’information sur le départ de Montpellier, de l’Anglais Zach Mercer en juin prochain. Sollicité par Gloucester, qui lui offre un contrat de quatre ans, Mercer n’effectuera pas son année optionnelle dans l’Hérault, pour pouvoir postuler à la sélection anglaise pour le Mondial 2023. Le troisième ligne jouera donc sa dernière saison avec Montpellier cette année.


Lyon : Fotuaika en joker médical

 
Absent pendant au minimum six mois en raison de son opération du genou gauche en juillet, le pilier droit international Demba Bamba sera remplacé par Feao Fotuaika (1,86 m ; 135kg) dans l’effectif lyonnais. Il évoluait la saison dernière au sein de la province australienne des Queensland Reds qui dispute le Super Rugby. Âgé de 29 ans, il a honoré ses deux premières capes avec les Tonga cet été. C’est une bonne nouvelle pour Lyon qui va devoir aussi faire avec l’absence du droitier Francisco Gomez Kodela qui vient d’être opéré d’une pubalgie.
 


Clermont : la page Azéma n’est toujours pas tournée

 
L‘histoire entre Franck Azéma et l’ASM Clermont-Auvergne n’est apparemment pas encore terminée. Depuis maintenant une saison, une petite guerre juridique existe entre le club auvergnat et l’homme qui est resté durant sept ans seul a la tête de son staff. Début 2021, Azéma avait déclaré vouloir quitter son poste de manager, deux ans avant la fin de son contrat. Un départ qui avait précipité l’arrivée de Jono Gibbes à la tête des Jaunards. Mais l’ancien manager n’avait pas voulu signé la résiliation de contrat imposée par l’ASM à l’époque. Après cette décision, le club avait invoqué une faute grave, notifiant la rupture unilatérale du CDD. Douze mois après, la hache de guerre n’est toujours pas enterrée. Ancun accord existe entre les deux parties et selon les informations de RMC Sport, les dirigeants clermontois réclament aujourd’hui 800 000 euros pour le préjudice subi et pour exécution déloyale du contrat de travail. L’affaire est encore loin de se terminer puisque une décision est attendue pour 2023, devant les prud’hommes.


Massy : un deuxième joker médical au talon ?

 
Les Massicois se sont lancés depuis un mois dans la recherche d’un joker médical au poste de talonneur, pour suppléer l’absence de leur jeune joueur Pierre-Alexandre Duclieu (20 ans). Il s’est abimé la voute plantaire, et devra observer encore deux mois de convalescence. Et depuis le début de semaine, ils attendent de savoir s’ils devront en chercher un deuxième, pour remplacer Randy Grelleaud. L’autre espoir du club au poste de talonneur, qui avait manqué intégralement la saison de Nationale en raison d’un grave accident de scooter, s’est blessé à la cheville lors d’un entraînement. Les Massicois attendent les examens définitifs pour connaitre la durée de son indisponibilité, et évaluer la nécessité d’un deuxième renfort ponctuel.


Vannes : Zabalza en prêt

 
Erwan Nicolas, absent pour plusieurs mois à cause d’une blessure, Vannes se devait de trouver un nouveau demi de mêlée pour compléter son effectif. Le club breton a annoncé lundi l’arrivée du Bayonnais Hugo Zabalza (22 ans) sous la forme d’un prêt.


Mont-de-Marsan : Du Plessis jusqu’en 2025

 
Le Stade montois a annoncé ce mardi la prolongation d’un de ses cadres. Le demi d’ouverture d’origine sud-africaine, Willie Du Plessis (32 ans) est désormais lié au club landais jusqu’en 2025. L’ancien joueur de Toulon et Bayonne est un des capitaines jaune et noir. Il sera encore le meneur de jeu de Mont-de-Marsan pour les trois prochaines saisons, après avoir connu vingt titularisations l’an dernier.


Nevers : Chachanidze en prêt

 
Le deuxième ligne international Géorgien Vladimeri Chachanidze (22 ans, 2 m, 114 kg) qui est sous contrat avec Bayonne prend la direction de Nevers sous la forme d’un prêt pour gagner du temps de jeu cette saison en Pro D2.


Japon : Maestri en deuxième division

 
Il devait arrêter sa carrière mais l’ancien deuxième ligne du Stade français a finalement choisi de relever un dernier défi. À 34 ans l’ancien international français (65 sélections) Yoann Maestri rejoint le club d’Aichi qui vient d’être promu en seconde division japonaise. Il apportera toute son expérience a formation ambitieuse qui a aussi enregistré les arrivées du deuxième ligne international anglais James Gaskell (Wasps, 1 cap), de l’ouvreur sud-africain Tim Swiel (Stormers) et du centre ex-international U20 sud-africain James Mollentze (Lions).


Japon (2) : Fainga’a en troisième division

 
En fin de contrat avec Lyon en juin dernier, Colby Fainga’a (1,83 m pour 101 kg) a décidé de rejoindre les rangs de Kyushu, club de troisième division au Japon. À 31 ans, et après 48 matchs disputés sous le maillot du LOU, l’Australien fait le choix d’une destination étonnante. Les Kyuden Voltex, qui vont aussi pouvoir s’appuyer sur l’ailier international japonais Akihito Yamada (25 sélections), seront en concurrence avec Osaka pour monter en deuxième division.


6 Nations Féminin 2023 : le calendrier connu

 
Le 6 Nations TikTok 2022 a été celui de tous les records avec une augmentation spectaculaire de l’affluence dans les stades (62 % par rapport à 2019, année avant la pandémie) mais aussi devant la télévision (64 % de hausse). Des chiffres qui permettent d’affirmer que le décalage de la compétition féminine au printemps est une grande réussite. Les organisateurs ont donc décidé de conserver ce décalage par rapport au tournoi masculin pour la prochaine édition en 2023. La compétition se déroulera du 25 mars au 29 avril. Le programme des Bleues est alléchant avec un déplacement en Italie lors de la première journée, avant un déplacement en Irlande et les réceptions de l’Écosse et du pays de Galles avant ce qui pourrait être une grande finale en Angleterre.
Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Midi-Olympique.fr
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?