Amical - L’Union Bordeaux-Bègles en mode bambou

  • Thomas Jolmes, Maxime Lamothe et les Bordelais se sont imposés à Issoire face à Clermont. L’UBB s’est un peu rassurée avant le début du championnat.
    Thomas Jolmes, Maxime Lamothe et les Bordelais se sont imposés à Issoire face à Clermont. L’UBB s’est un peu rassurée avant le début du championnat. Icon Sport
Publié le

Une semaine après son revers bayonnais, Bordeaux-Bègles a réagi de belle manière face à Clermont. Les Bordelais ont longtemps plié mais n’ont jamais rompu.

Bordeaux-Bègles l’a prouvé, il est possible de sortir des enfers. Entre la 44e et la 70e minute Clermont n’a jamais cessé de pilonner le pack bordelais. Si la vivacité de Newsome a bien amené le premier essai clermontois, un maul dévastateur a ensuite ramené les Auvergnats à 14-14 grâce à un essai de pénalité.

L’UBB s’est longtemps fissuré, avec notamment trois cartons jaunes en vingt minutes, mais ne s’est jamais déchiré. Kaulashvili, Douglas et Marais sortaient successivement et regardaient depuis le banc la miraculeuse défense des Girondins. Les lancers maladroits de Beheregaray proche de la ligne girondine ont finalement permis aux Bordelais de sortir la tête de l’eau.

Une fois l’orage passé, les Grenats ont retrouvé leur maîtrise et l’intégralité de leur équipe pour permettre à Matthieu Jalibert de passer trois points décisifs à un quart d’heure du terme. « La cohésion et la solidarité sont nos forces depuis l’arrivée de Christophe Urios. On n’a jamais lâché, on s’est battus les uns pour les autres et cela a payé en fin de rencontre. L’état d’esprit est ultra-positif. On peut clairement s’appuyer sur cette seconde mi-temps pour la suite », affirmait l’ouvreur dans la nuit issoirienne. Pourtant les Girondins avaient les clés en main pour se rassurer bien avant la pénalité de l’ouvreur international.

Tambwe discret, Vili inspiré

L’UBB a rayonné sur les vingt premières minutes. Dans une entame maîtrisée de bout en bout, les Bordelais ont retrouvé leur essence qui avait tant fait mal la saison passée. Maxime Lucu dictait parfaitement le jeu des Grenats quand Zack Holmes se chargeait de maintenir la tête des Clermontois sous leurs vingt-deux mètres.

Une domination sans partage, puisque les Auvergnats n’ont pu effectuer que deux lancements de jeu en vingt minutes. Le numéro 9 bordelais s’est chargé de concrétiser la domination girondine par un essai au milieu de ses avants.

Avec sept points d’avance au retour des vestiaires, la cavalerie bordelaise s’est ensuite mise en marche. Moins de deux minutes après la pause, Caleb Timu et Tani Vili ont fait parler leur classe avec deux chisteras décisives pour amener Geoffrey Cros à l’essai. Percutant et déjà à l’aise avec Yoram Moefana, l’ancien clermontois a livré une copie séduisante.

Peu servi sur son aile gauche, Madosh Tambwe a beaucoup parlé avec ses coéquipiers. Le Congolais doit naturellement se régler au sein de sa nouvelle équipe, elle aussi en quête de perfectionnement. « On doit notamment travailler sur notre défense qui a été trop approximative, ce qui est normal dans un match de préparation. Il nous reste dix jours pour être prêt face à Toulouse, mais je n’ai pas de doutes, le groupe répondra présent » expliquait Matthieu Jalibert. Au bambou bordelais de s’en tenir à ses vertus.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Clément LABONNE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?