Pro D2 - Les Montois ne perdent pas la main

  • Naituvi, bourreau des Aurillacois avec son doublé, a été le principal danger landais ce vendredi soir.
    Naituvi, bourreau des Aurillacois avec son doublé, a été le principal danger landais ce vendredi soir. Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Les finalistes landais ne se détachent pas au score d'accrocheurs cantalous, puis d'un coup d'un seul, la rencontre bascule brutalement. Les Montois démarrent finalement la saison régulière comme ils ont terminé la précédente : bonifiés.

Voilà que les Montois passent quarante points à leurs adversaires, s’imposent avec le bonus, devant un public jaune en furie : les Landais sont donc leaders du Pro D2 ! Non non, vous ne rêvez pas, nous sommes bien en août 2022, ceci n’est pas un vieux journal. Bon, nous ne vous en voulons pas, tout est pareil qu’avant. Et même les acteurs le disent. « Ça fait du bien de repartir comme la saison dernière, avec ce public incroyable qui nous pousse pour aller chercher le bonus. On a été mis en difficulté mais on ne s’est jamais dit qu’on allait perdre » analyse le troisième ligne Nicolas Garrault. Dans le dur, c’est le moins que l’on puisse dire puisque les visiteurs aurillacois ont ouvert la marque en premier, ce qui n’était pas arrivé depuis 12 rencontres à Guy-et-André Boniface. Tâtonnants, brouillons, peu inspirés, le finaliste de l'an passé cherche l’alchimie pour mettre à mal une défense dense et agressive des Cantaliens. « Je suis très satisfait de ce qu’on a proposé sur ce secteur de jeu là, appuie Roméo Gontinéac. Autant la conquête et même le jeu au pied, nous n’y étions pas, autant sur la combativité, je ne peux que féliciter les gars. »

Deux jaunes et des Gascons frais

Comme souvent en début de saison, le coup de mou au retour des vestiaires se fait ressentir. Mais Powell décide de réveiller tout le monde en secouant le buteur montois du jour Laousse-Azpiazu sur un gros plaquage. Alors à 16-13 pour son équipe, l’arrière landais, encore remué, prend le but sur une pénalité obtenue mais manque la cible. Une bascule dans cette rencontre accrochée ? Presque. Le vrai tournant du match arrivera 4 minutes plus tard. Double sanction pour le S.A avec un essai de pénalité et deux cartons jaunes distribués en 50 secondes aux bleus et rouges. « C’est le tournant du match clairement, à partir de là on les a oppressé physiquement. Je tiens d’ailleurs à saluer le travail de notre préparateur physique Laurent Arbo qui a parfaitement gérer notre reprise. Je regrette juste que pendant cette période-là on n’ait pas assez tenu le ballon», explique le manager local Patrick Milhet. De l’autre côté, le second centre Jimmy Yobo reconnaît le manque de lucidité de son équipe. « On a été alertés sur ça ! On sait que les arbitres vont être moins laxistes en ce début de saison, que les cartons sortent plus vite. La discipline c’est un point où il faut être très bons si on veut faire quelque chose à l'extérieur, et je crois que ce soir, dans ce domaine, on n'a pas existé. » Un coup sur la tête dont les hommes du Lioran ne se relèveront finalement pas malgré un nouvel essai inscrit, puisqu’ils permettront même à Mont-de-Marsan d’obtenir le bonus offensif après la sirène. Au souvenir du bon vieux temps !

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Tristan Failler
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?