Pro D2 - Bastien Guillemin (Montauban), boulet de canon

  • Bastien Guillemin connaît une magnifique adaptation à Montauban où il enchaîne les belles performances après avoir passé des moments difficiles à Castres. Déjà trois essais toutes compétitions confondues pour lui.
    Bastien Guillemin connaît une magnifique adaptation à Montauban où il enchaîne les belles performances après avoir passé des moments difficiles à Castres. Déjà trois essais toutes compétitions confondues pour lui. Midi Olympique - AURELIEN DELANDHUY
Publié le

Bastien Guillemin - Ailier de Montauban. Après deux saisons difficiles à castres, l’ailier connaît une magnifique renaissance à montauban.

La première chose à retenir de cette journée inaugurale de Pro D2 à Montauban est que l’USM a parfaitement lancé sa saison en maîtrisant une équipe de Nevers conquérante mais trop indisciplinée pour espérer ramener quoi que ce soit de Sapiac. Quatre premiers points dans la besace, aucun concédé à l’adversaire. Montauban a fait le travail, bravo.

La deuxième chose à retenir de cette soirée de fin d’été est que les Montalbanais ont réussi à relancer Bastien Guillemin. Sa préparation estivale le laissait espérer, son premier match officiel l’a confirmé. Guillemin n’était pas un mauvais joueur de rugby, loin de là, lorsqu’il débarquait à Castres en provenance de Grenoble, à l’orée de la saison 2019-2020. Il arrivait alors dans le Tarn précédé de sa réputation de très bon joueur de Pro D2, fort de sa grosse soixantaine de matchs joués sous les couleurs iséroises et de ses quatorze essais. Sauf que la machine s’est enrayée et qu’une spirale infernale s’est enclenchée. En manque de confiance, le joueur ne s’est jamais imposé dans le Tarn, où il a joué quinze matchs lors de sa première saison, puis deux en 2021-2022. Il faisait face dans le Tarn à une concurrence féroce, avec des joueurs tels que Filipo Nakosi, Martin Laveau ou Geoffrey Palis. Il était temps de changer d’air.

Un joueur enfin en confiance

L’appel du pied de Montauban sonne comme une résurrection pour le jeune ailier de 24 ans. Guillemin reprend du plaisir à être un joueur de rugby, cela se voit, cela se sent et les défenses adverses ne peuvent que constater les dégâts puisqu’il a déjà inscrit trois essais sous ses nouvelles couleurs montalbanaises (en comptant ceux marqués lors des matchs de préparation), déjà plus qu’en deux saisons dans le Tarn. « C’est clair que je revis depuis mon arrivée à Montauban. Mais plus que mes statistiques personnelles, je retiens surtout la performance collective. C’est très bon de commencer la saison par une victoire », explique la nouvelle bombe de Sapiac.

Face à l’Uson, c’est lui qui a parfaitement lancé la saison de Montauban, après une passe au pied dans le dos de la défense de Jérôme Bosviel. Bastien Guillemin laissait parler sa vitesse de course pour aller inscrire le premier essai du match.

À Montauban, Bastien Guillemin a trouvé ce petit quelque chose qui fait la différence entre le joueur en échec et celui à qui tout réussi : la confiance. Bien aidé par son staff et par ses coéquipiers, il peut laisser son talent s’exprimer à plein régime. Les Neversois pourraient en témoigner : vendredi soir à Sapiac, Guillemin n’a rien raté. En plus d’avoir inscrit l’essai qui lançait la saison sapiacaine, il fut terriblement actif sur son aile, bon au duel tant au sol que sur les ballons hauts et ses courses tranchantes offrirent beaucoup de solutions à ses coéquipiers. Un match plein, qui en appelle beaucoup d’autres, dans la droite ligne de sa préparation estivale qui fut de très grande qualité. Allez, musique !

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
David BOURNIQUEL
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?