Pro D2 - Colomiers maîtrise le sujet

  • Face à l’US Carcassonne, Thomas Girard a une nouvelle fois été précieux pour les siens.
    Face à l’US Carcassonne, Thomas Girard a une nouvelle fois été précieux pour les siens. Midi Olympique - Patrick Derewiany
Publié le

Malgré des imprécisions à corriger, les Columérins ont montré qu’il y aurait de quoi s’inquiéter avant de se déplacer dans leur antre.

C’était un vrai match de reprise. Imprécisions, déchets techniques, indiscipline, tout cela dans un match où les arrêts de jeu donnaient l’impression que cela n’en finirait jamais. Mais rendons tout de même à César ce qui lui appartient : Colomiers s’est imposé dans son antre et débute sa saison de la meilleure des façons. Alors oui, ce n’était pas parfait et ce n’était peut-être pas non plus la plus belle des victoires mais il n’empêche qu’elle est bien là et la défense columérine n’y est pas pour rien. C’est bien simple, Anthony Coletta et ses coéquipiers ont totalement cadenassé les Carcassonnais qui ne sont jamais parvenus à concrétiser par un essai puisque les seuls points inscrits sont le fruit du pied de Mouchous avec deux pénalités inscrites. « La défense a été très intéressante et heureusement ! Il faut être lucide sur la qualité de la prestation mais il faut aussi être satisfait de la victoire. J’ai senti qu’ils n’avaient rien lâché. J’ai vu des joueurs qui avaient envie de croquer chaque ballon. Je pense que si nous n’avions pas eu cette rigueur défensive, cet état d’esprit et cette générosité, nous nous serions exposés à une désillusion plus importante », assurait Julien Sarraute qui ne faisait pas la fine bouche. En même temps la prestation est loin d’être catastrophique pour ces Columérins qui ont tout de même réussi à toucher du bout des doigts le bonus offensif en fin de match. Mais bien que réduits à treize suite aux cartons jaunes de Manchia et Herjean, les hommes de Christian Labit ne craquaient pas quand Colomiers s’engluait dans "les déchets techniques et les mauvais choix tactiques", expliquait le technicien columérin.

L’indiscipline comme point noir

C’est la grosse ombre au tableau, l’indiscipline de cette Colombe impatiente et sans doute un peu trop enthousiaste en ce premier match de la saison a paralysé le plan de jeu. Entre impossibilité d’enchaîner les phases offensives et difficulté à garder le ballon, ce fut difficile pour les Columérins de mettre en place leur jeu comme ils l’avaient espéré : « On a donné trop de munitions et on s’est exposé trop facilement. Nous avons manqué de qualité et d’efficacité sur nos séquences offensives avec beaucoup d’approximations. On voit qu’il y a des intentions mais cela ne suffit pas. Cette indiscipline en est la cause et cela sera un des gros axes de travail dans les semaines à venir », ajoutait l’entraîneur.

En clair, rien d’alarmant en cette reprise. La copie n’est pas parfaite mais Colomiers maîtrise le sujet et limite la casse. Reste à voir s’ils réussiront à rectifier le tir assez rapidement pour prétendre à batailler parmi les meilleurs cette saison.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Manon MOREAU
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?