Pro D2 - Grenoble repart du bon pied

  • Romain Trouilloud s’est offert le premier essai de la saison des Grenoblois et a assuré au pied (5/6), permettant aux siens de s’imposer et de gagner une confiance précieuse pour la suite du championnat.
    Romain Trouilloud s’est offert le premier essai de la saison des Grenoblois et a assuré au pied (5/6), permettant aux siens de s’imposer et de gagner une confiance précieuse pour la suite du championnat. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Les Isérois n’ont pas attendu pour chasser les craintes laissées par leur dernière saison.

Il y a un an, Grenoble avait buté sur la première marche pour tomber, au stade des Alpes, devant Oyonnax, lors de la journée inaugurale. Ce souvenir pesant a été balayé, tout comme celui de la double défaite concédée face aux Biterrois lors de cette même saison. « C’est une satisfaction. Même s’il y a eu un peu de flottement en début de rencontre, l’équipe a montré sa maturité. Elle a posé des bases sur lesquelles nous allons nous appuyer pour continuer à construire. Nous avons validé des choses. Il faudra conserver cet état d’esprit qui nous a permis d’aborder ce match avec plus d’envie que de crainte" résume Fabien Gengenbacher. Le manager isérois ne limite toutefois pas son bilan à un satisfecit général : "Il y a eu une baisse de rythme en deuxième période, en début de saison elle peut s’expliquer. Sur l’ensemble du match nous aurions du scorer plus. »

Pour étayer son propos on peut évoquer cette situation de supériorité numérique, en début de deuxième période, dont le bénéfice se limita aux trois points d’une pénalité. « Il y a des choses à revoir » convient le capitaine Steeve Blanc-Mappaz en soulignant la capacité affichée par son équipe à se montrer méthodique dans la construction de son match… Et de sa victoire : « À un moment du match il était important de prendre de la distance au score et nous avons fait le choix des pénalités. Durant la phase de préparation des choses ont été cadrées, en s’appuyant sur notre expérience de la saison passée. Le groupe, qui n’a pas beaucoup changé, a gagné en maturité. Les leaders ressortent et s’affirment. Tout cela nous a permis de ne pas nous affoler. Nous avons su gérer notre match. »

« Nous avons beaucoup bossé pour bien démarrer »

Seules les dernières minutes échappent peut-être à ce constat avec la réalisation de l’essai du bonus biterrois et les deux cartons jaunes écopés par les Grenoblois. Mais aux yeux de Fabien Gengenbacher elles ont une vertu : « Elles témoignent de la solidarité du groupe ».

Grenoble est donc reparti du bon pied, en l’occurrence celui du centre Romain Trouilloud auteur des dix-neuf points de son équipe. L’histoire est belle pour ce joueur victime la saison dernière d’une rupture des ligaments croisés du genou : « Durant cette saison j’ai passé plus de temps dans les tribunes que sur le terrain. Blessé début septembre je n’avais pu rejouer que lors de la dernière journée. C’est cool de revenir de cette façon. Au moment de marquer l’essai j’ai laissé éclater ma joie. À ce moment les sensations sont tellement fortes. En plus j’ai eu le plaisir de pouvoir jouer quelques minutes avec mon frère Hugo ». La soirée a été belle pour le centre isérois, et pour l’ensemble du FCG, comme il le souligne : « Nous avons beaucoup bossé pour bien démarrer. C’était très important de bien repartir après une saison compliquée. » C’est chose faite.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Jean-Pierre DUNAND
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?