Pro D2 - Joe El Abd (Oyonnax) fier, mais frustré

  • Joe El Abd (Oyonnax)
    Joe El Abd (Oyonnax) Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Oyonnax a ramené un bonus défensif du Pays basque, mais a laissé échapper un match qu’il avait en main.

Joe El Abd, le manager d’Oyonnax depuis 2019, avait envie de faire passer quelques messages à l’issue de la défaite de son équipe en terre basque, jeudi soir (18-14). S’il a avant tout tenu à expliquer qu’il était « très fier du combat » de ses joueurs sur le terrain, en ajoutant que « l’état d’esprit était excellent », le technicien a indirectement pointé du doigt l’arbitrage de M. Lespes et les trois essais refusés à son équipe. « J’ai vraiment eu l’impression que nous avons joué à l’extérieur ce soir, si vous voyez ce que je veux dire. Les supporters ont joué un grand rôle dans le match. Nous avons été beaucoup pénalisés. Parfois justement, d’autres fois, car les supporters étaient très, très bons. Ce soir, à cause de cette ambiance - et bravo au public du BO - l’arbitre a sifflé des décisions, où c’était « 50-50 », en faveur de Biarritz », a estimé l’ancien troisième ligne.

Manque de réalisme

Passée cette remarque, le technicien a surtout reconnu que son équipe n’avait pas été assez réaliste et s’était globalement montrée trop indisciplinée, notamment en seconde période, pour espérer l’emporter. « C’est très compliqué de gagner un match à l’extérieur comme ça. » Pourtant, on aurait pu croire qu’en tournant devant à la pause (5-9) et après une première période pendant laquelle ils avaient été plutôt efficaces, les Oyomen avaient fait le plus dur. "Je trouve que nous étions assez dominants dans le match, en général. Quand tu crées autant d’opportunités comme ça, ça montre qu’il y a des choses en place", rappelait l’ancien entraîneur du Castres olympique. Mais une succession de mauvais choix techniques, de nombreux ballons rendus au pied et une fin de match mal gérée n’ont finalement pas permis aux joueurs de l’Ain de ramener mieux qu’un bonus défensif du stade Aguilera. Un point glané « à l’extérieur, contre un concurrent direct et qui sera important », selon le patron du secteur sportif d’Oyonnax. Rendez-vous dans neuf mois pour le vérifier. 

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Pablo Ordas
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?