Top 14 - Sondage des entraîneurs : le Stade toulousain fait toujours peur

  • La frustration des hommes d’Ugo Mola après une année sans titre a certainement convaincu les votants de placer le Stade toulousain comme le grand favori de cette nouvelle saison.
    La frustration des hommes d’Ugo Mola après une année sans titre a certainement convaincu les votants de placer le Stade toulousain comme le grand favori de cette nouvelle saison. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

La frustration des hommes d’Ugo Mola après une année sans titre a certainement convaincu les votants de placer le Stade toulousain comme le grand favori de cette nouvelle saison.

C’est encore une fois un plébiscite. Le Stade toulousain y est habitué. La saison dernière aussi, sept votants avaient fait du club de Didier Lacroix le grand favori au titre, loin devant la concurrence. Malgré une saison 2021-2022 sans titre, ils sont encore sept à voir la bande d’Ugo Mola soulever le Brennus au mois de juin 2023. La frustration née des défaites en demi-finales de Coupe d’Europe et de Top 14 va porter Antoine Dupont et ses coéquipiers selon les votants, d’autant plus que le club haut-Garonnais a effectué un recrutement XXL notamment au niveau de sa ligne d’attaque avec les renforts des internationaux Pierre-Louis Barassi, Arthur Retière, Ange Capuozzo et Melvyn Jaminet qui laissent à penser que la LGV (ligne grande vitesse) tant attendue par la ville rose est déjà arrivée à Ernest-Wallon.

Néanmoins, le résultat de ce sondage peut être surprenant car s’il n’est pas incongru de retrouver Toulouse en tête, il n’aurait pas été illogique d’attendre un résultat plus serré, notamment en raison de la montée en puissance de La Rochelle. Ronan O’Gara et ses hommes, barragistes la saison dernière en Top 14, se présentent sur la ligne de départ avec un titre de champion d’Europe. Les votants sont certains que la formation maritime sera un des cadors de cet exercice, et même le principal concurrent du Stade toulousain, mais La Rochelle échouerait une nouvelle fois sur la dernière marche.

Castres, l’éternel oublié

En revanche, ce sondage n’est pas favorable à Montpellier, le champion en titre (lire en-dessous), qui récolte seulement deux voix pour une qualification directe en demi-finales mais personne ne voit le MHR revenir au Stade de France. C’est encore plus dur pour le Castres olympique, finaliste de la dernière édition, seulement cité deux fois comme barragiste. Le club tarnais est habitué d’être le grand oublié de cette consultation d’avant saison. Seul un votant avait envisagé la qualification du CO en phase finale lors du sondage effectué l’été dernier (il est facile d’imaginer qui avait misé dessus). Pierre-Henry Broncan et ses hommes sont maintenant habitués à traverser le championnat en avançant masqués. Pourtant, le Castres olympique fait partie des rares équipes à avoir remporté le Top 14 à deux reprises depuis sa mise en place en 2006 (avec Toulouse, Clermont et le Stade français).

Douze équipes pour six places

Ce sondage vient surtout confirmer que le ventre mou est maintenant réduit à peau de chagrin dans ce championnat. En effet, les votants pensent que douze équipes sont capables de se hisser en phase finale (seuls Perpignan et Bayonne manquent à l’appel). Et ils s’attendent à la renaissance du RC Toulon qui n’a plus participé à la phase finale depuis la saison 2017-2018, terminant les trois derniers exercices (sans compter la saison inachevée en raison de la crise sanitaire) deux fois à la huitième place et une fois neuvième. Néanmoins, l’incroyable phase retour des hommes de Franck Azéma qui ont frôlé la qualification après une intense remontada a certainement joué au moment du vote, tout comme le recrutement de Waisea, étincelant avec le Stade français la saison dernière. Les Toulonnais seraient même devenus les principaux rivaux des Toulousains pour décrocher le Graal. Ce serait une histoire assez folle mais pas complètement farfelue puisque Montpellier venait de vivre une année de galère avant de retrouver les sommets en remportant son premier Bouclier de Brennus. En tout cas, douze votants sont d’accord pour dire que Toulon sera de nouveau en phase finale au printemps prochain. Ils étaient trois fois moins à le penser la saison dernière !

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?