Les Sud-Africains en Europe

  • Les Bulls, vainqueurs de l’United Rugby Championship, seront les premiers à recevoir une équipe française en Champions Cup, en l’occurrence le LOU, le 10 décembre.
    Les Bulls, vainqueurs de l’United Rugby Championship, seront les premiers à recevoir une équipe française en Champions Cup, en l’occurrence le LOU, le 10 décembre. Icon Sport
Publié le

La Coupe d'Europe va connaître un changement important avec l'accueil des provinces sud-africaines la saison prochaine. 

C’est une révolution majeure. 27 ans après sa création, la Coupe d’Europe n’est plus une Coupe d’Europe. Elle accueillera désormais des franchises sud-africaines, trois en Champions Cup, deux en Challenge Cup. La géopolitique de la planète ovale s’en trouve un peu plus bouleversée. On s’y attendait un peu, car elles avaient déjà, depuis 2021, investi la Ligue… de moins en moins celte. Mais pour les clubs français, ce sera une nouvelle sensation, il faudra désormais se déplacer dans l’hémisphère Sud avec des vols de onze heures environ, et changer radicalement de climat, se payer trois ou quatre jours estivaux en décembre-janvier. Trois clubs feront figure de pionniers. Le LOU ira défier les Bulls à Pretoria le 10 décembre. L’UBB rendra visite aux Sharks à Durban, le 14 janvier. Et le 21 Clermont se déplacera au Cap pour affronter les Stormers. En Challenge, le Stade français, se rendra chez les Golden Lions à Johannesbourg le 17 décembre et Pau chez les Cheetahs à Bloemfontein le 21 janvier.

Les compétitions purement « sudistes » se sont disloquées pour diverses raisons, longueur des déplacements, décalage horaire entre autres. Plus évidemment, le partage des droits télévisés. Le premier atout de ces nouveaux convives, c’est qu’elles jouent aux mêmes horaires que leurs hôtes européens, pour les télévisions, c’est très important et les médias sud-africains ont des moyens. On ne peut pas dire que les clubs français aient sauté de joie devant cette innovation. Vincent Merling, le président de La Rochelle l’a dit clairement. Il y a quelque chose d’un peu incongru à cette évolution. Pour beaucoup, c’est une page qui s’est tournée. Nous verrons bien à l’usage où tout ça nous mène.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Jérôme PRÉVÔT
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?