Perpignan toujours en mode survie

  • L'USAP de Mathieu Acebes sera à nouveau à la lutte pour le maintien.
    L'USAP de Mathieu Acebes sera à nouveau à la lutte pour le maintien. Icon Sport
Publié le

Trois clubs devraient être à la lutte pour éviter de descendre en Pro D2 à l’issue de la saison. Maintenu après avoir remporté l’access match, Perpignan serait le plus en danger.

Seulement trois clubs ont été cités au moment d’évoquer la terrible quatorzième place, synonyme de descente directe. Sans surprise, le club promu se retrouve dans ce mauvais wagon mais c’est tout à fait logique car la marche n’est jamais facile à négocier. Les deux promus de la saison dernière ont confirmé cette tendance puisque Biarritz et Perpignan ont terminé aux deux dernières places. Mais, il faut tout de même noter que l’Aviron bayonnais, seul promu cette saison, n’est pas non plus condamné à reprendre l’ascenseur en fin de saison puisque seulement quatre managers ou entraîneurs du Top 14 pensent qu’ils termineront à la dernière place. Pour comparer, lors du sondage effectué lors de la précédente intersaison, le Biarritz olympique avait récolté huit voix (sur douze votants), laissant déjà penser que l’exercice serait difficile pour le club de Jean-Baptiste Aldigé. L’Aviron, de retour en Top 14 après une seule saison à l’étage inférieur, aurait donc plus d’arguments pour éviter la quatorzième place.

Trois équipes au coude à coude

Perpignan, qui va entamer sa deuxième saison consécutive au plus haut, serait plus en danger avec six votes contre la formation de Patrick Arlettaz. Les départs de Melvyn Jaminet et Bautista Delguy, deux joueurs de la ligne d’attaque catalane la saison passée, ont certainement pesé dans ce vote de défiance. Pourtant, l’Usap, première équipe du Top 14 à remporter l’access match depuis sa création, avait réalisé un premier exercice prometteur avec neuf victoires au compteur pour un total de 43 points. Surtout, elle était toujours en course pour éviter la treizième place synonyme de barrage, jusqu’à la dernière journée où elle bataillait notamment avec Brive. La formation corrézienne est donc logiquement aussi citée, elle qui avait sauvé sa place grâce à un succès sur la pelouse du Stade français lors du dernier round.

La lutte pour le maintien devrait être acharnée puisque Brive, Bayonne et Perpignan cumulent le même nombre de votes (8) pour finir la saison aux deux dernières places. Deux votants estiment enfin que la Section paloise devra aussi cravacher avec ces équipes-là malgré son parcours prometteur la saison dernière achevé avec sept points d’avance sur Perpignan. 

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Nicolas AUGOT
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?