Philippe Saint-André (Montpellier) : « On n'est plus les chasseurs, on va être les chassés »

  • Le manager héraultais est conscient que la saison de la confirmation peut être piégeuse.
    Le manager héraultais est conscient que la saison de la confirmation peut être piégeuse. - Icon Sport
Publié le

Le patron sportif du MHR revient sur la préparation estivale, mais évoque aussi le changement de statut de son club, ainsi que le recrutement.

Comment s’est déroulée votre préparation estivale ?

Ça va, nous sommes à l’heure sur nos temps de passage. On est à la limite quand même… On pousse les joueurs au maximum parce qu’on a repris en retard. Ils ont eu très peu de récupération parce que hormis le dimanche, on travaille du lundi au samedi. En tout cas, lors du match amical contre Lyon, nous n’étions pas largués physiquement. Il nous reste encore cette semaine, qui va être une autre grosse semaine de volume physique et ensuite on ira davantage dans la précision et les détails.

Comment abordez-vous cette saison ?

On est plus les chasseurs, on va être les chassés. Le titre, on ne l’a pas volé. Mais maintenant, il faut l’assumer et se montrer à la hauteur. Il va falloir retrouver l’appétit, l’humilité et la solidarité que nous avons eu l’année dernière.

Vous repassez directeur du rugby, Olivier Azam et Jean-Baptiste Elissalde deviennent entraîneurs principaux, qu’est-ce que cela change ?

Pas grand-chose, il n’y a pas eu de révolution. Nous avons juste eu deux nouveaux kinés-osthéopathes. Jean-Ba et Olivier étaient déjà "head coachs" l’année dernière, ils ont juste cette dénomination. Pareil pour Alex Ruiz qui passe entraîneur-adjoint, mais il avait déjà cette mission l’année dernière.

Qu’est ce qui a guidé vos choix dans le recrutement ?

On a pris Chauvac parce qu’il a un vrai potentiel et que nous n’avons pas prolongé Nariashvili. D’ailleurs il a été très bon contre Lyon. Après, on a pris Tu’inukuafe qui a la particularité de jouer à droite et à gauche. Donc nous avons trois gauchers et trois droitiers, plus Karl qui peut nous couvrir les deux postes. En seconde ligne, on a perdu Capelli qui est parti à Pau mais on compte sur Duguid qui est dans notre centre de formation depuis plusieurs années. Maintenant il est Jiff et on le considère comme notre troisième puissant derrière Willemse et Chalureau. En troisième ligne, on a recruté Doumenc qui est dans le même profil que Bécognée, plaqueur-gratteur. On a aussi le jeune Nouchi de Béziers. Il a 19 ans, il est au centre de formation depuis 18 mois, et est le fils d’un ancien joueur de Montpellier. On l’a fait jouer le match amical et il a été très bon.

Derrière, vous avez recruté des jeunes talents français…

Oui, on a remplacé Benoît Paillaugue par Léo Coly. Handré Pollard par Louis Carbonel, et on avait besoin d’un ailier puissant parce qu’il nous manquait dans des conditions climatiques difficiles, donc on a recruté Ben Lam. On s’est laissé un peu de marge dans notre salary cap pour un joker médical devant en cas de problème, et il risque d’y avoir une recrue supplémentaire derrière, un polyvalent 13, 15, ailier, pour avoir un peu plus de profondeur.

Vous avez voulu réunir Coly, Carbonel et Vincent qui ont été sacrés champions du monde ensemble…

Oui, on voulait recréer ces connexions fortes entre les joueurs pour renforcer encore le groupe. En plus, ces recrutements nous offre deux buteurs de plus. On a donc Aprasidze, Coly, Carbonel, Garbisi, Bouthier et Darmon. Sur ces six buteurs, on a des gauchers et des droitiers. C’est une très bonne chose.

Qui sont les huit leaders qui ont été identifiés durant le stage en Corse ?

Yacouba Camara reste notre capitaine. Il sera épaulé de Paul Willemse, Bastien Chalureau et Alexandre Bécognée. Derrière, on a Arthur Vincent, Jan Serfontein, Geoffrey Doumayrou et Anthony Bouthier. Quatre avants, et quatre trois-quarts.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?