Rouen : l’impératif de la conquête

  • Florent Campeggia et ses coéquipiers ont parfaitement lancé leur saison face à Massy la semaine passée et devront désormais confirmer face à Colomiers. Photo Icon Sport
    Florent Campeggia et ses coéquipiers ont parfaitement lancé leur saison face à Massy la semaine passée et devront désormais confirmer face à Colomiers. Photo Icon Sport
Publié le

Rouen a réussi son départ. Une victoire à l’extérieur est toujours une bonne nouvelle. Mais des choses restent à améliorer, surtout face à un pensionnaire habitué de Pro D2.

Auteurs d’une première demi-heure de haute volée, Rouen a vite acquis le score face à Massy, mais cela a aussi entraîné une forme de relâchement, peut être inconsciente, mais réelle, qui a permis à Massy de se remettre à cheval. "Je pense que nous avons mis en place une bonne dynamique toute l’inter saison. Plusieurs facteurs ensuite au cours du match nous ont mis en difficulté, on est moins précis, on perd des ballons, un carton jaune sévère. On a appris à faire le dos rond depuis l’an passé, l’orage est passé et on a assuré le résultat", confie Renaud Dullin, coach des trois-quarts.

Il est par contre établi que la discipline sera à nouveau vitale et que prendre trois cartons jaunes, se retrouver trop souvent en sous nombre ne sera pas possible tous les week-ends. Rouen devra faire sans JC Astle, mais l’approche du staff est de faire confiance au groupe plus qu’à l’individu. On met en avant la notion de groupe, savoir rester fort en équipe, même quand un joueur cadre est absent.

Des recrues pour progresser

Rouen mettra l’accent sur la conquête, la mêlée est en nette progression et donne satisfaction, mais les réceptions de coup de pied, les sauts en touche, le jeu au sol, tout devra être parfait pour obtenir le résultat escompté. "La mêlée nous met dans l’avancée et permet de récupérer des pénalités, et d’impacter laissant au jeu derrière le temps de s’organiser. La conquête c’est tout ça, un jeu complet à tous les niveaux, une partition claire et bien jouée", conclut le technicien.

Rouen doit donc viser la passe de deux, et les matchs face à Colomiers sont souvent serrés (23-19 pour Colomiers l’an passé à Rouen), il ne manque jamais grand-chose.

La qualité du groupe est des recrues de qualité arrivant à Rouen au meilleur âge et avec de la "bouteille" au niveau Pro D2 et Top 14 laisse espérer le meilleur. Ce sont ces joueurs qui, en adhérant à l’état d’esprit doivent permettre à Rouen de progresser.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Gaël LECŒUR
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?