Top 14 - Montpellier va enfin savoir où il en est

  • Yacouba Camara, le capitaine montpelliérain commence sa saison par un périlleux déplacement à la Rochelle.
    Yacouba Camara, le capitaine montpelliérain commence sa saison par un périlleux déplacement à la Rochelle. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Montpellier la champion de france en titre lance sa saison par un périlleux déplacement sur la pelouse du champion d’europe. les hommes de Yacouba Camara vont savoir s’ils sont dans le vrai après une courte préparation.

L’heure a sonné. Après avoir sué sang et eau pendant (seulement) cinq semaines, les Montpelliérains vont enfin savoir s’ils ont réussi à remporter leur course contre le temps dans laquelle ils se sont lancés depuis le premier jour de leur reprise, le lundi 1er août dernier. C’était la grande question à laquelle le staff n’était (logiquement) pas encore en mesure de répondre il y a peu : « Ça va, nous sommes à l’heure sur nos temps de passage, mais on est quand même à la limite, nous confiait récemment Philippe Saint-André, le directeur du rugby du MHR. On pousse les joueurs au maximum parce qu’ils ont repris tard. Ils ont eu très peu de récupération car on travaille du lundi au samedi. En tout cas, lors du match de Lyon, nous n’étions pas largués physiquement. » La semaine dernière, les Cistes ont encore vécu une semaine particulièrement lourde en termes de charge d’entraînement, avant de réduire considérablement la voilure et de se concentrer davantage sur les détails de leur rugby : « On a fait une grosse journée mardi, ils étaient off mercredi, et on va alléger sur la fin de semaine. Les joueurs étaient prévenus, ils ont bossé très dur », nous confiait cette semaine Saint-André.

Sera-ce suffisant pour tenir le choc face au champion d’Europe en titre ? On l’ignore encore. Et surtout, les Montpelliérains auront-ils « digéré » leur titre, et se montreront à la hauteur de leur statut de champion de France, avec l’étiquette "d’équipe à battre" qui va avec ? On l’ignore aussi, et le staff avec. Saint-André encore : « Si on a digéré ? C’est difficile à dire, j’ai l’impression que ça va, mais tant qu’on n’est pas dans l’action, à La Rochelle, dans une atmosphère hostile… on va voir comment on réagit ! C’est la beauté du sport aussi. » Il y a quelques semaines, le coentraîneur Jean-Baptiste Elissalde ne cachait pas son inquiétude quant à ce début de saison pour le moins copieux, avec un déplacement à La Rochelle suivie de la réception de Bordeaux-Bègles : « Le début de championnat, ça va piquer… Et il est possible qu’on fasse comme La Rochelle l’année dernière qui a eu du mal après deux finales. »

PSA : « On rentre dans le vif du sujet »

Sur le strict plan physique, on imagine qu’à Deflandre, aux alentours de l’heure de jeu, les jambes héraultaises deviendront plus lourdes qu’à l’accoutumée. Que les passes seront certainement un peu moins précises, tout comme les placements offensifs ou défensifs. Ce sera bien normal. En revanche, le staff se montrera intransigeant sur l’aspect mental, si important dans notre jeu. Un aspect qui dicte votre engagement, votre solidarité, ainsi que votre discipline, qu’il faudra savoir garder dans le feu de la bataille.

En tout cas, les Montpelliérains vont être fixés. Et vite, comme le rappelait cette semaine Philippe Saint-André : « On va vite voir où on en est ! Contre les champions d’Europe, devant leur public. Cela va être un vrai test. On va voir si on est au niveau, si on a digéré notre titre… On rentre dans le vif du sujet et c’est tant mieux. »

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?