Top 14 - Perpignan doit se lancer sans regret

  • C'est encore avec l’étiquette du petit poucet que l’Usap va se lancer dans ce Top 14. Mais l’envie de rivaliser est toujours aussi forte.
    C'est encore avec l’étiquette du petit poucet que l’Usap va se lancer dans ce Top 14. Mais l’envie de rivaliser est toujours aussi forte. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

C'est encore avec l’étiquette du petit poucet que l’Usap va se lancer dans ce Top 14. Mais l’envie de rivaliser est toujours aussi forte.

Les Catalans débutent un championnat où leur gloire ne sera pas de soulever le Brennus en fin de saison mais d’arracher un maintien pour la deuxième année consécutive. Il n’y a pas de trophée à brandir mais la satisfaction d’atteindre l’objectif est tout aussi grande. Pour y parvenir, il ne sert à rien de faire de faire de savants calculs pour Patrick Arlettaz alors que ce déplacement sur la pelouse de la Section paloise pourrait être présenter comme une aubaine pour lancer parfaitement la saison, puisque l’Usap n’avait échoué que de cinq petits points au début du printemps dernier, grâce notamment à une belle fin de partie : « Il faut être lucide, nous ne jouons pas dans la même cour que Pau. Ce n’est pas le même budget ni le même effectif et ni la même expérience du Top 14. Ce ne sont pas deux équipes qui boxent dans la même catégorie, mais on ne va pas se permettre de calculer, en pensant que des matchs comptent plus pour nous que d’autres. Nous avons envie de faire un bon match, de valider notre préparation et mettre toutes les chances de notre côté pour ne pas avoir de regrets. Il faut se lancer dans ce championnat en pensant que nous n’avons pas le temps d’attendre, nous n’avons pas le temps d’attendre de savoir quels matchs vont être à notre portée. Il faut jouer notre chance à fond tout le temps. Notre position est tellement délicate dans ce championnat qu’il ne faut pas se poser de questions, il faut qu’on lutte à chaque matchs et prendre des points dès que c’est possible. »

De l’excitation

C’est donc avec une certaine excitation que les Catalans vont entrer sur la pelouse du Hameau, même si la défaite face au Racing 92 lors du dernier match amical, est venu leur rappeler que le chemin sera encore long. « Gagner ou perdre en amical ne rajoute pas des points au classement, poursuit Patrick Arlettaz, Cela nous a permis de voir des choses que l’on maîtrisait moins bien et que nous avons travaillé depuis quinze jours. Mais, nous avons aussi eu des satisfactions ce jour-là. Les préparations ont leur charme mais nous sommes impatients de débuter la compétition. Nous avons travaillé pendant un mois et demi et nous voulons avoir des certitudes sur la qualité de notre préparation. » Et pourquoi pas une bonne surprise pour ce premier test à balles réelles.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?