Pro D2 - L'étoile de la semaine : Lafage, deux matchs et déjà patron à Vannes

  • Lafage a inscrit 19 points face à Biarritz.
    Lafage a inscrit 19 points face à Biarritz. Icon Sport
Publié le

Avec dix-neuf points inscrits face à Biarritz, Maxime Lafage a été un des gros artisans dans la victoire vannetaise ce vendredi soir. En deux rencontres, l'ancien Bayonnais est déjà en train de devenir le patron breton. Il est l'étoile de la semaine.

Bien que courtisé par certaines grosses écuries du Top 14, Maxime Lafage a finalement opté pour le RC Vannes à l’inter saison. Parce qu’à 28 ans, et bien qu’ayant à son CV pas moins de trois saisons au plus haut niveau avec La Rochelle (1) et Bayonne (2) et à la clé près de quarante feuilles de match (dont six en Challenge Cup), le garçon a compris qu’il lui serait difficile de se faire une place au soleil tant la concurrence est rude au plus haut niveau. À son âge (28 ans), le plaisir a pris le pas sur les ambitions de carrière. Et Lafage donne le sentiment de véritablement s’éclater au RC Vannes au point même d’être devenu en ce début de saison l’homme lige de ce RCV nouvelle version. En témoigne d’ailleurs son influence sur l’ensemble du collectif, en commençant par un coup de chausson magistral dans le jeu de dégagement.

Déjà auteur d’un essai, trois transformations et trois pénalités contre Soyaux-Angoulême en ouverture (soit vingt points et 64 % du total vannetais ce jour-là), Lafage a confirmé cette performance vendredi soir dernier contre Biarritz : cinq pénalités, deux transformations soit dix-neuf points et 55 % des trente-quatre points du club breton. Une entame de championnat qui laisse augurer des jours chantants pour le RCV qui ne s’est pas trompé sur le recrutement de ce garçon, aussi discret hors du carré vert qu’efficace sur celui-ci.

Midi-Olympique.fr
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?