Pro D2 - Une première bonifiée à la maison pour Oyonnax

  • Auteur d’un essai à la 25e minute, Joe Ravouvou, arrivé à l’intersaison, a démontré face à Massy qu’il apporte une plue value au groupe d’Oyonnax.
    Auteur d’un essai à la 25e minute, Joe Ravouvou, arrivé à l’intersaison, a démontré face à Massy qu’il apporte une plue value au groupe d’Oyonnax. Icon Sport
Publié le

Les Oyomen ont obtenu cinq points pour leur grand retour devant leurs supporters…tout en restant sur leur faim.

Premier match à Mathon, première victoire, premier bonus offensif… Pour Joe El Abd, la cible a été atteinte : « Cinq points, c’est bien. C’est ce que nous attendions. Ils marquent nos premiers pas vers là où nous voulons aller. » Pour autant le manager du Haut-Bugey ne saurait se contenter de ce bilan mathématique et de ce simple satisfecit : « Le match a été totalement haché, en mode "stop and start". Sur le fond nous avons suivi notre plan de jeu, mais nous n’avons jamais pu mettre de rythme. C’est compliqué quand systématiquement on doit rejouer les touches, les mêlées. » Le patron des Oyomen a un autre motif d’insatisfaction « Nous prenons un essai en fin de match et pour moi c’est frustrant. Nous avons manqué de discipline dans les dix dernières minutes. Il y a encore des choses à travailler. »

Cette dualité de sentiments face à laquelle se retrouve le club de l’Ain, une statistique peut l’expliquer, celle du temps de jeu effectif, 24 minutes en tout et pour tout. « C’est presque une performance d’avoir réussi à inscrire cinq essais avec aussi peu de temps de jeu », ironise le centre Théo Millet. « Quand nous avons été en mesure de mettre du rythme nous avons scoré, mais il est difficile de le faire quand tous les lancements sont contrariés. Nous devons faire mieux. » Lui aussi met en opposition le bien et le moins bien et dans le premier registre il ne manque pas de souligner l’apport des nouveaux joueurs, à l’image, entre autres, de Gavin Stark et Joe Ravouvou auteurs chacun d’un essai : « L’objectif du recrutement était d’apporter une plus value au groupe. Ceux qui nous ont rejoints le font parfaitement. »

Élever le niveau de jeu

Le demi de mêlée Charly Cassang valide ce constat « les nouveaux venus nous tirent vers le haut ». Lui aussi reste un peu sur sa faim « l’objectif était de prendre cinq points, il a été atteint, mais l’essai encaissé après la sirène nous laisse une frustration. Il y avait des choses à garder de notre déplacement à Biarritz, comme notre bonne agressivité, il y en a aussi de ce premier match joué à domicile avec cinq essais inscrits alors que nous avons modifié notre système de jeu. »

Ce point d’étape permet aux Oyomen de se projeter vers la prochaine échéance, la réception ce jeudi soir de Grenoble, invaincu. « Il y a encore des choses à régler, à travailler. Nous avons six jours pour le faire. L’objectif c’est d’être prêts pour ce rendez-vous qui a un petit goût de derby », annonce Joe El Abd. Théo Millet se projette lui aussi vers cette prochaine échéance qui permettra de retrouver un club que les Oyomen avaient battu à deux reprises la saison passée, mais qui mi-août s’est imposé face à eux en match de préparation (38-26) : « Il faudra encore élever notre niveau de jeu. Nous savons à quoi nous attendre. »

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Jean-Pierre DUNAND
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?