Coupe du Monde 2023 : les Bleus grands favoris ?

  • Après avoir réalisé une tournée d’automne étincelante, les Bleus ont dominé le dernier Tournoi en décrochant le Grand Chelem. Des performances qui incitent à l’optimisme pour cette saison et dans la perspective de la Coupe du monde 2023.
    Après avoir réalisé une tournée d’automne étincelante, les Bleus ont dominé le dernier Tournoi en décrochant le Grand Chelem. Des performances qui incitent à l’optimisme pour cette saison et dans la perspective de la Coupe du monde 2023. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Légitime prétendant au sacre mondial depuis son dernier grand chelem, le xv de france devra assumer son statut dans les prochains mois.

Avant même le rendez-vous du Mondial, le XV de France va vivre une saison 2022-2023 chargée. D’autant qu’il sera scruté de près, derrière un exercice terminé sur la note de 10/10. Autant de matchs que de victoires. Il n’en fallait pas davantage pour faire passer les Bleus d’outsiders prometteurs à favoris évidents aux yeux de leurs adversaires, un an avant le rendezvous que tout le monde attend. Voilà aussi qui arrange bien les autres prétendants... N’empêche, les hommes de Fabien Galthié doivent désormais assumer ce statut dans les mois à venir, autant que les promesses affichées sur le terrain. Ceci pour s’offrir le rêve suprême : rafler le trophée Webb-Ellis pour la première fois. Rappelez-vous qu’en 2019, l’Afrique du Sud avait remporté le Rugby Championship moins de trois mois avant de régner sur la planète. Alors, si les Français veulent arriver avec le plein de confiance sur la compétition, il leur faut confirmer. Chacun avait évidemment conscience de l’immense potentiel de cette génération et elle a déjà su le matérialiser dans les faits par un titre majeur, en réalisant le grand chelem en mars, le premier pour le rugby hexagonal depuis 2009. Bien installés sur le podium du classement World Rugby, les Tricolores n’auront de toute façon pas à attendre jusqu’à 2023 pour aborder un rendez-vous au sommet face aux Springobs en novembre, lequel pourrait influer sur la suite des événements.

 

Avant le mondial, une année déjà chargée

L’an dernier, si les Bleus ont signé un magnifique Tournoi, c’est aussi parce que leur fantastique victoire contre les All Blacks pour clôturer la dernière tournée de novembre, les avait placés sur les bons rails. L’idée est d’en faire de même dans un peu plus de deux mois. Le 12 novembre, à Marseille, ils affronteront donc les champions du monde sud-africains, seuls représentants d’une nation sudiste majeure qu’ils n’ont pas encore défiée et surtout qu’ils n’ont pas battue (victoires face à l’Australie, l’Argentine et la Nouvelle-Zélande). En cas de nouveau succès de prestige, ils aborderaient le Tournoi 2023 avec une assurance encore accrue, ce qui ne serait pas de trop puisqu’il faudra se déplacer trois fois sur cinq (en Italie, en Irlande et en Angleterre) en cette année impaire, et par conséquent en vue du Mondial. S’ils veulent conserver leur titre, Fabien Galthié et ses troupes seront dans l’obligation d’atteindre une nouvelle fois un niveau de performance très élevé. Ensuite, comme pour toute année de Coupe du monde, il n’y aura pas de tournée estivale. Mais le XV de France aura toutefois un programme chargé, avec notamment un stage commando prévu au sein du régiment de la Légion basé à Cayenne, en Guyane, du 25 au 30 juin. Aussi, quatre matchs de préparation attendent les Bleus : contre l’Écosse les 5 et 12 août, face aux Fidji le 19 août et contre l’Australie le 26 août. Et après, messieurs ? Il sera enfin l’heure de faire de 2023 la plus belle année du rugby français…

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Midi-Olympique.fr
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?