Coupe du Monde 2023 - Les candidats : l'Irlande se mêle à la lutte

  • Les Irlandais, tombeurs de All Blacks sont plus que jamais candidats au titre.
    Les Irlandais, tombeurs de All Blacks sont plus que jamais candidats au titre. Sportsfile / Icon Sport - Sportsfile / Icon Sport
Publié le , mis à jour

Les anciens champions seront toujours à l’affut même si l’australie parait en recul. mais l’équipe au trèfle pourrait crever son plafond de verre.

L ’Irlande finira bien par vaincre la malédiction, et briser son plafond de verre. Depuis 1987, les Verts n’ont jamais pu se hisser en demi-finale. Ils ont perdu six fois en quart de finale (pour deux éliminations en poule). Franchement, on a l’impression que l’édition 2023 risque d’être la bonne, La série victorieuse en Nouvelle-Zélande plus les victoires automnales contre ces mêmes All Blacks depuis 2016 leur ont offert un lustre inédit. Désormais, personne ne peut prendre à la légère l’escouade de Andy Farrell et Jonny Sexton, portée par l’ossature du Leinster, devenue une machine à gagner et à sortir des jeunes joueurs à la maturation de plus en plus précoce. S’il doit y avoir une grosse surprise, elle pourrait se parer de vert émeraude.

 

Les Sud-Africains plus que jamais en lice

Ensuite, on n’oublie pas les traditionnelles puissances de l’Hémiphère austral. Mais la densité du Rugby Championship rend les analyses très difficiles. L’Afrique du Sud est quand même tenante du titre. Elle est aussi forte de sa série victorieuse sur les Lions. Son noyau de joueurs leaders (Etzebeth, De Jaeger, Pollard, Kolisi, Am…) semble toujours aussi déterminant, et des jeunes frappent à la porte. À noter que Springboks et Irlandais seront dans la même poule. L’Australie apparaît en recul depuis quelques années. Son sélectionneur Dave Rennie ne fait pas vraiment l’unanimité. Le fossé s’est rétréci avec les équipes européennes, elle n’a plus un axe 10-12-13 aussi fort que par le passé, le capitaine Michael Hooper a mis sa carrière internationale en suspens. Mais on ne peut se résoudre à rétrograder l’Australie dans nos pronostics même si, c’est vrai, des anciens champions du monde, elle est le pays le plus en difficulté. L’Australie retrouvera les Gallois en poule, une équipe également difficile à cerner et qui fut jugée en déclin en 2022. Elle a souffert dans le dernier tournoi, avec quatre défaites. Mais on n’oublie pas qu’elle était amoindrie par des blessures (Tipuric, Alun-Wyn Jones…).

Les Gallois ont remporté les éditions 2019 et 2021. Cet été, elle a gagné un test en Afrique du Sud. Elle a aussi le chic pour révéler des pépites chaque année ou presque. L’Angleterre ne peut pas être exclue d’une liste de favoris, même si le Tournoi 2 022 fut difficile. Mais la victoire dans la série de tests en Australie a rappelé que la nation qui a inventé le jeu recèle bien des réserves. Eddie Jones va tout axer sur l’échéance de la fin 2023 et l’on peut supposer que Marcus Smith aura encore franchi un palier dans la créativité et le culot. Et quand il s’associe avec Owen Farrell, le tandem a de quoi faire trembler bien des adversaires.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?