L’enseignement du week-end : pas de « BO », mais des essais !

  • Teiva Jacquelain (Bayonne).
    Teiva Jacquelain (Bayonne). Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Fait pour le moins rare, les matchs de cette première journée n’ont donné lieu à aucun bonus offensif, sur aucun des sept terrains. en revanche, il y a eu plus d’essais que lors de la première journée du dernier exercice. mais la tendance est à la baisse.

C’est suffisamment rare pour être souligné maos mes sept rencontres de la première journée de Top 14 n’ont pas donné lieu au moindre point de bonus offensif. Un fait pour le moins étonnant, d’autant qu’en général, les conditions d’un début de championnat sont plutôt favorables aux bonus offensifs : les conditions météo sont optimales, certaines équipes sont encore en rodage, d’autres sont plus au point parce qu’elles ont repris l’entraînement plus tôt.

Toulon rate le coche

Et en plus, cette première journée 2022-2023 comprenait des affiches susceptibles de se solder par des écarts conséquents. Par exemple, on pense au Lou, équipe la plus prolifique de la phase régulière du dernier exercice (42 essais marqués) qui se déplaçait sur la pelouse de Brive qui, sans faire offense à nos amis corréziens, étaient la neuvième défense du championnat. On se disait aussi que le nouveau Toulon n’allait faire qu’une bouchée du promu bayonnais… manqué ! Les Basques ont même créé la sensation en virant en tête à la pause devant un public de Mayol médusé.

Une moyenne de près de cinq essais par match

Bref, rien de tout cela ne s’est produit. Et aucune équipe n’a inscrit trois essais de plus que son adversaire. En revanche, les spectateurs et les téléspectateurs du Top 14 en ont eu pour leur argent en termes d’essais marqués : pas moins de 34 essais sur sept matchs , alors que seuls 22 avaient été marqués lors de la première journée l’année dernière.

Ces 29 réalisations augurent-elles une saison 2022-2023 prolifique ? Il est encore trop tôt pour le dire. Mais ce que l’on sait, c’est que la tendance concernant le nombre d’essais marqués par saison est clairement à la baisse. En 2020-2021, un match de la phase régulière voyait en moyenne 5,11 essais marqués, et pas moins 31 essais avaient été inscrits durant la première journée. L’année dernière, l’ouverture du championnat n’avait vu que 22 essais, et l’exercice s’était soldé avec une moyenne de 4,54 essais par rencontre.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?