La bataille de l’ouest aura bien lieu

  • Rouen est actuellement leader de Pro D2.
    Rouen est actuellement leader de Pro D2. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Rouen est leader. Après avoir acté cela, le travail doit être au centre des préoccupations, pour pouvoir enchaîner sur un troisième succès. Avec un second match de suite à domicile, les rouennais ont un petit avantage face aux redoutables vannetais.

Il faut se remettre en tête les mots du propriétaire rouennais lors de son arrivée en ProD2, citant Vannes comme un exemple à suivre, en termes de construction structurelle et de parcours sportif. Depuis, trois années sont passées, Vannes a joué le haut de tableau, des phases finales, tandis que Rouen bataillait pour se maintenir. Cette saison sera-t-elle l’année de la révélation du potentiel normand.

«Je vais vite stopper l’effervescence, certes nous avons battu Vannes en match de préparation, mais clairement le club breton n’était pas au même niveau physique qu’aujourd’hui. C’est bien un tout autre match qui va nous attendre. Il va sur certains aspects ressembler à celui de Colomiers, avec un gros bloc défensif à contourner des joueurs massifs à bouger. Et surtout, il faudra faire moins de fautes», confie déterminé Nicolas Godignon. Car il ne faut pas oublier que Vannes est passé très près de la victoire à Soyaux lors de la première journée, donc cette équipe n’est pas forcément gênée par les déplacements.

un effectif solide

De son côté Rouen avait su gérer la venue de Vannes l’an passé s’imposant 19 à 10. «Eux, leur challenge, il est simple, ils ont vécu une sale saison l’an passé, loin de leurs objectifs initiaux, ils vont donc faire ce qu’il faut pour ne pas revivre la même longue et pénible année. Nous comme je dis, on doit se focaliser sur notre jeu, pour le moment tout se goupille bien, conquête, occupation au pied, la mêlée, il faut appuyer là-dessus», déclare l’entraîneur normand.

En tout cas, Rouen pourra compter sur un effectif solide, quelques blessés mais remplacés au même niveau par des joueurs ambitieux. «On le sait, on a recruté ce qu’il manquait, on a un banc conséquent qui peut garder voir améliorer le niveau, on peut donc se projeter dans un turnover régulier, qui va nous permettre de durer sur la saison, et de ne pas finir à bout de souffle. Les gars qui sont arrivés se sont vite intégrés, on a bien travaillé on est préparé, on est sur une continuité au niveau du staff, on a des repères collectifs définis», explique Matthieu Bonnot, le talonneur et capitaine.

Rouen a réussi à battre Colomiers pour la première fois en Pro D2 la semaine passée, une troisième victoire d’affilée, contre Vannes ce soir, serait aussi une première, face à ces Bretons nos redoutables voisins.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Gaël LECOEUR
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?