L’appétit vient en mangeant pour Soyaux-Angoulême

  • Trop indisciplinés face à Nevers, les Angoumoisins vont devoir corriger son entame de match, trop imprécise jusqu’ici, pour s’imposer à domicile face à des Aurillacois en quête d’un match plein.
    Trop indisciplinés face à Nevers, les Angoumoisins vont devoir corriger son entame de match, trop imprécise jusqu’ici, pour s’imposer à domicile face à des Aurillacois en quête d’un match plein. MAXPPP - Frédéric Lonjon
Publié le

Vainqueur de Vannes lors du premier match, le SA XV a confirmé son succès inaugural à Nevers en ramenant un point de bonus défensif. Pour son retour à Chanzy, les Charentais veulent enchaîner.

À l’heure de signer son retour en Pro D2, une saison seulement après une relégation en Nationale, Soyaux-Angoulême avançait sur la pointe des pieds, avec détermination, mais aussi quelques doutes. Alors même si seulement deux journées se sont écoulées dans ce championnat marathon et que la route vers le maintien est encore longue, le SA XV est plutôt bien entré dans sa saison avec cinq points pris : «C’est le bilan qu’il fallait pour lancer une dynamique positive et avoir de la confiance. Après, sur la fin de match, nous aurions pu ramener plus, mais prendre un point à Nevers conclut une belle prestation», lance l’entraîneur des avants Tanguy Kerdrain. D’un succès dans la Nièvre, les Angoumoisins n’en sont pas passés loin, avec une ultime possession dans les 40 mètres adverses «Le seul regret c’est que Matt (Va’aï, N.D.L.R.) dégueule le ballon», lance en souriant le deuxième ligne Sikeli Nabou, signe que l’ambiance est au beau fixe en Charente.

Corriger les entames de match

Désormais, pour bonifier cette entame de saison prometteuse, les Charentais doivent s’imposer à domicile. Pour cela, le SA XV devra mieux rentrer dans sa rencontre que lors des deux premiers matchs. Menés face à Vannes (0-13) et à Nevers (20-6), les Angoumoisins ont dû cravacher pour prendre des points «Sur nos entames, on a manqué de conservation du ballon. Il n’y a pas de secret, quand tu n’as pas de ballon, tu subis, tu encaisses des points et tu n’en marques pas», admet Sikeli Nabou qui s’attend à un nouveau gros défi face à Aurillac : «On a étudié Aurillac, ils ont un gros paquet d’avant. Il n’y aura pas de surprise, il faudra répondre présent physiquement.» Trop indiscipliné à Nevers, Soyaux-Angoulême doit désormais ajuster au mieux son curseur entre l’engagement et la discipline. Autour d’une ligne d’avants solide, rugueuse, Tanguy Kerdrain s’attend à une belle bataille : «Aurillac inspire le respect, ils sont très forts sur leurs fondamentaux. On doit régler notre discipline, être toujours concentré, collectivement, pour éviter les fautes bêtes.» Si le SA XV doit encore se régler devant, derrière le bilan des cent soixante premières minutes du championnat est positif avec une belle alternance dans le jeu et une force de frappe indéniable, déjà ponctuée par quatre essais.

Aurillac en quête du match référence à l’extérieur

De son côté, Aurillac s’est lourdement incliné lors de son premier déplacement sur la pelouse de Mont-de-Marsan (40-18) mais s’est repris la semaine passée pour sa première à domicile en dominant Provence Rugby (22-13) autour de la performance majuscule de son paquet d’avants. Désormais, les Aurillacois sont en quête d’un match plein, hors de leur base pour réellement lancer leur saison. La recette est déjà établie : «Il y a eu de très bonnes choses face à Provence. On retient la solidarité, c’est un bon signal quand les joueurs s’encouragent dans les moments durs. Maintenant, on doit toujours essayer de mettre notre jeu en place pour ne pas subir», confie Roméo Gontinéac, l’entraîneur d’Aurillac.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Dorian Bercheny
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?