Pau : depuis Clermont, tout a changé pour Joseph

  • Jordan Joseph (Pau).
    Jordan Joseph (Pau). Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Le troisième ligne prêté par le Racing 92 avait fait ses premiers pas Avec la Section à l’occasion du déplacement à Clermont la saison dernière.

C’était le 23 octobre dernier. Sur la pelouse du Michelin, Jordan Jospeh était entré en jeu à la pause, avec, pour la première fois, le maillot de la section paloise sur les épaules. Une incroyable résurrection débutait alors pour le troisième ligne de 22 ans, prêté par le Racing 92, frappant aux portes du XV de France seulement quelques mois plus tard. "C’était très dur mentalement et physiquement en sortant de ce premier match à Clermont, tranche pourtant Jordan Joseph. Ma prestation n’avait pas été fantastique et l’équipe avait pris quarante points. D’un point individuel, je me suis senti très mal, comme tout joueur qui fait un mauvais match." Au moment de revenir à Clermont, tout a changé pour Jordan Joseph. Il est devenu un élément majeur de la Section paloise, celui qui est capable de renverser un match mal embarqué, comme cela a encore été le cas le week-end dernier lors de la première journée du Top 14, inscrivant l’essai de l’espoir alors que le temps était compté. L’ancien racingman s’est épanoui dans le Béarn et auprès de Sébastien Piqueronies, retrouvant la confiance nécessaire pour être performant : "On a une relation de confiance avec Sébastien. Je veux lui montrer qu’il ne s’est pas trompé. Le staff m’a fait confiance malgré des performances qui n’étaient pas très bonnes au début. ça m’a permis de me sentir de mieux en mieux. Mentalement, cette volonté de me faire enchaîner les matchs m’a vraiment fait du bien. J’ai ainsi pu arriver à produire de bonnes performances. Maintenant, j’espère faire un meilleur match à Clermont que l’an passé."

Équipe de France, objectif final

À l’image de son équipe, Jordan Joseph a retrouvé une certaine ambition, lui qui avait dû déclarer forfait avec le XV de France pour la tournée au Japon en raison d’une pubalgie qu’il a pu soigner cet été en passant notamment par le Cers de Capbreton. "L’équipe de France, c’est l’objectif final, mais pour l’instant, je suis au début au chemin, poursuit le numéro 8. La saison dernière était bonne mais je veux faire encore mieux pour, pourquoi pas postuler à la Coupe du monde. Mais je sais que ça ne viendra qu’avec des belles performances en club." Un club où il se sent très bien : "Je suis parti du Racing avec la sensation que je n’avais pas fait tout ce que je voulais y faire et ce que l’on attendait de moi. Je suis un peu déçu mais j’ai bien rebondi à Pau où ça se passe bien. On verra à la fin de la saison ce que veut faire le Racing, et ce que la Section veut. On va décider tous ensemble." De plus, Jordan Joseph devrait prendre toujours plus d’épaisseur.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?