Expériences en cours pour les Bleues

  • Lina Queroy sera titularisée en 10, un choix du staff qui souhaite s’ouvrir des options de jeu pour leur dernier match de préparation.
    Lina Queroy sera titularisée en 10, un choix du staff qui souhaite s’ouvrir des options de jeu pour leur dernier match de préparation. Icon Sport
Publié le

Pour ce deuxième et dernier match amical contre l’italie, le staff du XV de France féminin poursuit sa revue d’effectif, et procède à quelques
expériences, notamment à l’ouverture et en troisième ligne…

Moins d’une semaine après leur victoire contrastée à Nice contre l’Italie, les Bleues vont avoir l’opportunité de corriger les secteurs qui leur ont fait défaut au stade des Arboras. Bien sûr, la touche sera scrutée de près, tout comme le jeu offensif. Mais même si les Bleues doivent se rassurer sur ces deux points précis, cela n’a pas empêché le staff de procéder à quelques expériences. Et cela pour deux raisons : d’abord pour tester un maximum de joueuses en les mettant à l’épreuve du feu, mais aussi pour s’ouvrir des options de jeu.

La Grenobloise Manae Feleu, titulaire en troisième ligne aile, appartient à la première catégorie. Absente de la feuille de match la semaine dernière, l’Iséroise originaire de Futuna, va connaître sa première titularisation en bleu. Après avoir testé la puissante Charlotte Escudero (polyvalente deuxième ligne/numéro 8) la semaine dernière, le staff choisit donc de replacer une joueuse dense en 6 puisqu’en club, Feleu couvre les postes de deuxième et troisième ligne.

 

Queyroi - Drouin, nouvelle option

L’autre petite surprise, c’est la titularisation de la jeune Lina Queyroi en 10. Remplaçante la semaine dernière, la Blagnacaise connaîtra elle aussi sa première titularisation en bleu. Mais ce choix appartiendrait plutôt à la deuxième catégorie et la volonté du staff de s’ouvrir des options de jeu puisqu’elle fait glisser l’habituelle demi d’ouverture Caroline Drouin en 12 : « C’est une association que j’ai en tête depuis un petit moment », nous a confié cette semaine le sélectionneur Thomas Darracq, « cela permet d’avoir deux demi d’ouverture sur le terrain, avec Caro évoluant dans un rôle de cinqhuitième, cela ajoute une buteuse, et cela permet aussi d’avoir un miilieu de terrain plus dense physiquement parce que Caroline est l’une des joueuses les plus physiques de notre ligne de troisquarts. »

En effet, la médaillée olympique de France VII sera associée à la Montpelliéraine Marine Ménager, dont la dimension physique a posé beaucoup de problèmes aux Italiennes la semaine dernière. MAYANS, UN AN ET DEMI APRÈS Enfin, plusieurs joueuses non utilisées sur le premier match auront l’occasion de se mettre en valeur avant l’annonce de la liste, prévue lundi prochain à 10 heures. On veut parler ici d’Emeline Gros qui démarrera en 7, ainsi que des remplaçantes Laure Touyé, Yllana Brosseau, Audrey Forlani, Marjorie Mayans, Caroline Boujard et Jessy Trémoulière : « C’est l’occasion pour ces filles de matcher. Comme on leur a dit, elles doivent profiter de chaque entraînement et de chaque minute pour se montrer. Il y a des places à prendre. » On imagine ces dernières bien déterminées à prouver leur valeur. Parmi elles, il est un retour à souligner : celui de la troisième ligne aile de Blagnac Marjorie Mayans, qui retrouvera ce soir la tunique bleue 503 jours - et deux finales d’Elite 1 avec son club de Blagnac - après l’avoir quittée. Un retour au premier plan et une 48e sélection que la « Blond Destroyer » voudra assurément soigner…

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?