Les notes des Bleues face à l'Italie : Romane Ménager surnage, Marine Ménager sombre

  • La numéro huit, Romane Ménager, a réalisé un très bon match malgré la défaite.
    La numéro huit, Romane Ménager, a réalisé un très bon match malgré la défaite. Icon Sport
Publié le , mis à jour

Vaincues par des Italiennes survoltées en deuxième mi-temps, les Bleues n’ont pas engrangé la confiance souhaitée pour ce dernier match amical. Les sœurs Ménager ont connu des fortunes opposées : Romane a été la meilleure joueuse du pack, tandis que Marine multiplié les erreurs derrière.

1- Annaëlle Deshaye 4/10

La Girondine a commis un en-avant en début de rencontre mais s’est rapidement rattrapée en gagnant une pénalité en mêlée dans la minute suivante. Pénalisée en fin de première mi-temps sur une mêlée fermée. Dommage, puisque cette dernière était pile sous les poteaux et aurait permis aux Bleues de prendre le large avant la pause. Remplacée par Yllana Brosseau, qui a apporté sa puissance dans le jeu courant.

2- Agathe Sochat 3/10

Une soirée douloureuse pour celle qui honorait son premier capitanat, en l’absence de la troisième ligne Gaëlle Hermet. Sa principale défaillance ? Les lancers, dont plusieurs n’ont pas été droits. Dommage également pour son en-avant sur sur une transmission depuis le sol pour Drouin qui était arrivée au pied des poteaux. Remplacée par Laure Touyé qui a apporté son agressivité en défense mais n’a pas été beaucoup plus précise dans ses lancers.

3- Rose Bernadou 4/10

La Montpelliéraine a rapidement – et nettement - dominé son adversaire Maris en mêlée fermée, et s’est illustrée par plusieurs charges destructrices. Mais à l’image de son équipe, elle a progressivement levé le pied en première mi-temps. Remplacée par Clara Joyeux à la mi-temps, qui a elle aussi dominé Maris mais qui a été rapidement pénalisée – de façon sévère - au sol à la 50ème. Bien que plus fraîche, la Blagnacaise n’a pas eu l’impact escompté.

4- Céline Ferer 4,5/10

Elue par nos soins meilleure joueuse du match aller, la Toulousaine s’est montrée plus discrète cette fois. Elle a néanmoins été sûre sur ses prises de balle en touche, et s’est montrée plutôt disciplinée dans une équipe qui a commis un nombre incalculable de fautes. Mais elle n’a pas apporté d’impact défensif en deuxième mi-temps, quand les Bleues furent sevrées de ballons.

Céline Ferer n'a pas eu son rendement habituel face aux Transalpines.
Céline Ferer n'a pas eu son rendement habituel face aux Transalpines. Icon Sport

5- Madoussou Fall 6/10

Parfois servie en touche en premier bloc, elle a été un bon pilier autour duquel les mauls tricolores se sont formés autour d’elle. Elle fut aussi l’auteure du premier essai des Bleues, mais a été pénalisée pour un soutien en retard à la 19ème sur Bernadou. En fin de deuxième mi-temps, elle fait son possible pour prendre un maximum de ballons et remettre son équipe dans l’avancée. En vain, mais elle reste précieuse.

6- Manae Feleu 5,5/10

Une bonne première prise de balle dès la 5ème avec une accélération et une passe après contact. Vue aussi en touche, en seconde zone où elle a été précise. Pénalisée à la 22è minute pour être restée dans la zone plaqueuse-plaquée. A mal commencé la deuxième mi-temps en ne captant pas le renvoi italien mais a fait son possible pour garder le même niveau d’intensité. Dommage qu’elle n’ait pas apporté un plus grand impact défensif quand les Bleues ont subi en deuxième mi-temps, mais il faut rappeler l’Iséroise originaire de Futuna ne vivait là que sa première titularisation en bleu.

7- Emeline Gros 5/10

Une sortie contrastée pour la Montpelliéraine. Comme ses coéquipières du pack, elle s’est rapidement illustrée par une belle charge et une passe décisive sur l’essai de la partie, marqué par Fall. Elle a ensuite commis un en-avant (13e), puis a totalement subi la charge de la capitaine Bettoni qui marqua pour la première incursion des Italiennes dans les 22 mètres français. Pénalisée pour un plaquage haut (55e). Remplacée par Marjorie Mayans à la 56ème, qui a été sanctionnée en touche (64e) pour avoir accroché le bras de Sgorbini mais s’est aussitôt rattrapée par un plaquage appuyé sur Magatti (qui quitta le terrain) puis quelques autres qui ont tenté refroidir les ardeurs transalpines en fin de rencontre. En vain, aussi.

Emeline Gros était alignée sur l'aile de la troisième ligne ce vendredi soir.
Emeline Gros était alignée sur l'aile de la troisième ligne ce vendredi soir. Icon Sport

8- Romane Ménager 6,5/10

Pour sa 50ème sélection, l’Héraultaise s’est montrée à la hauteur. Elle aurait pu marquer le premier essai des Bleues dès la 4ème minute, mais une Italienne s’est glissée sous elle. Pénalisée ensuite pour un petit retard au soutien de sa sœur jumelle, à quelques mètres de la ligne. Elle a signé une belle charge à la 25eme où elle a renversé plusieurs joueuses italiennes, et a marqué un essai après un départ derrière sa mêlée qui tordait son homologue. Elle a aussi été très présente en défense, à l’image de son plaquage autoritaire sur Sgorbini à la 51ème. Remplacée par Audrey Forlani, qui a essayé d’apporter son énergie en fin de rencontre, à l’image de son ballon relevé pour gagner quelques mètres quand les Bleues devaient remonter le terrain.

9- Pauline Bourdon : 5/10

Une première mi-temps toute en sobriété et en efficacité. Elle a notamment récupéré une passe approximative de sa numéro 8. Match sérieux. Vit tout de même un de ses coup de pied contré. Elle se fit contrer une deuxième fois en début de second acte, avant de laisser sa place à Laure Sansus. La demi de mêlée de Toulouse a trop peu joué pour être notée. Elle est sorti très peu de temps après son entrée à la place de Pauline Bourdon, victime d’un KO. Sansus fut remplacée à son tour par Jessy Tremoulière (5/10), qui a apporté par la longueur de ses coups de pied et une jolie passe après contact. Un énorme touche trouvée aboutit indirectement à l’essai de Melisande Llorens. A son débit, une de ses avancées se termina par un ballon perdu et surtout ce petit ballon joué au pied à la 78e, alors que les Françaises essayaient de revenir au score. Un choix peu heureux puisqu’il rendit facilement le ballon aux Italiennes.

10- Lina Queroy : 4,5/ 10

Pour sa première titularisation, elle a essayé de faire jouer au tour d’elle en vivacité. On regrettera un mauvais coup de pied à suivre vers l’aile droite et un autre dans l’en-but qui n’a rien donné. Elle passa à la mêlée au cours de la deuxième mi-temps et joua bien le coup sur l’essai de Llorens. Elle a reçu un carton jaune à notre sens sévère pour un en-avant involontaire. Difficile de la juger dans ce contexte vraiment difficile.

11- Emilie Boulard : 5/10

Elle commença par un en-avant dans un ruck, mais se rattrapa par deux interventions de qualité : un flèche tranchante et une sorte de pas de l’oie. Très peu servie en deuxième période. Match assez anonyme dans l’ensemble, sans bévue notable toutefois.

Émilie Boulard n'a pas eu énormément de munitions à se mettre sous la dent.
Émilie Boulard n'a pas eu énormément de munitions à se mettre sous la dent. Icon Sport

12- Caroline Drouin : 7/10

Excellente première mi-temps de la Rennaise replacée au centre. Elle a donné de l’ampleur au jeu avec de jolis services et une belle passe sautée. Une percée à son actif, hélas suivie d’un en-avant de Agathe Sochat. En deuxième mi-temps, dans un contexte plus difficile, elle maintint le cap avec moins de munitions alors qu’elle était repassée à l’ouverture. Une belle avancée et une belle attitude sur l’essai Llorens. Bilan à peine terni par un dégagement loupé. La meilleure des trois quarts françaises.

Décalée au centre pour cette rencontre, Caroline Drouin s'est montré précise ballon en main.
Décalée au centre pour cette rencontre, Caroline Drouin s'est montré précise ballon en main. Icon Sport

13- Marine Ménager : 2/10

Une première mi-temps très décevante. Elle fut sanctionnée pour une obstruction facilement évitable, elle manqua une passe à intérieur vers Caroline Drouin, fit un en avant sur une réception de coup d’envoi, puis provoqua l’essai de Sillari par une passe dans le vide (en lobbant sa sœur Romane). Son deuxième acte ne fut guère meilleur, elle fut prise en défense sur l’essai de D’Inca., puis sanctionnée pour un plaquage haut.

14- Mélisande Llorens : 5 /10

En première mi-temps, elle a su se montrer tranchante sur trois ou quatre ballons offensifs. En deuxième période, elle ne fut pas servie dans de bonnes conditions, mais fut impeccable sur le troisième essai tricolore dans le rôle de finisseuse.

15- Chloé Jacquet : 4/10

Replacée à l’arrière, elle fut l’auteure d’un premier acte correct. Une ou deux tentatives de relance, et une bonne intervention sur l’aile gauche. Elle a changé deux fois de poste en deuxième mi-temps en passant au centre, puis à la mêlée. Elle ne fut pas vraiment décisive avec, à son débit, une touche directe et un ballon arraché par un adversaire au duel. Un début de percée en position de 9 à signaler qui ne sauve pas sa prestation. Elle ne fit pas les différences attendues.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Simon Valzer et Jérôme Prévot
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?