Dax, le petit point du grand bonheur

  • Les Berjalliens ont assuré l’essentiel face aux Narbonnais.
    Les Berjalliens ont assuré l’essentiel face aux Narbonnais. - Photo Hervé Coste
Publié le

Les Dacquois s’offrent le luxe d’un premier succès hors de leurs bases. Qui plus est, aux dépens de Nice, l’une des rares équipes à avoir disputé les deux phases finales, en 2021 et l’an passé.

Ils ont bien relevé la tête, les promus, mais cela n’a pas suffi à leur faire goûter aux joies d’un premier succès. Ainsi, Hyères-Carqueiranne et Rennes ont donné du fil à retordre aux favoris, suresnois et albigeois, bonus défensif à la clef. En ont-ils fini pour autant avec l’apprentissage de leur nouvel échelon ? La question reste posée, les matchs à l’extérieur étant, comme chacun sait, plus faciles à appréhender. En tout cas, voilà qui permet à Suresnes de s’installer aux premières loges en compagnie d’un prestigieux compère, Valence-Romans. Les Drômois ont aisément franchi l’obstacle blagnacais, samedi, du côté de Georges-Pompidou. Les voilà aptes à se positionner dans le rôle du détenteur du leadership, Rennes ayant forcément tout à craindre de la réception de l’ancien pensionnaire de l’étage supérieur.

Des Berjalliens au top

Autre performance susceptible d’être mise en exergue, celle de Dax. Le succès ramené de Nice, concurrent direct pour cette fameuse place qualificative qui a nargué les Landais tout au long du précédent exercice, incite à penser que la période de rodage est bel et bien terminée en Chalosse.

Pour les vaincus déjà défaits la semaine dernière lors de la journée inaugurale, les contours de la course à handicap se dessinent. Avec un premier quitte ou double pas piqué des vers samedi face à l’une des équipes en forme du moment. Victorieux de Hyères-Carqueiranne, le CS Bourgoin-Jallieu a remis le couvert en disposant de Narbonne. Les Audois, bien qu’à égalité au niveau des essais, n’engrangent même pas le bonus défensif.

Cognac doit vite se réveiller

L’autre relégué de Pro D2, Bourg-en-Bresse, a été, lui, nettement plus à son avantage. Chambéry, en déplacement dans son antre de Marcel-Verchère, l’avait constaté à ses dépens dès vendredi soir. Aucune inquiétude particulière bien entendu en Savoie où l’on se doute bien qu’aucun des prétendants à une place de barragiste ne devrait accomplir de fructueux périple dans l’Ain.

Enfin, Tarbes confirme ses bonnes dispositions. Après avoir bien résisté aux assauts de Chambéry, les Bigourdans ont damé le pion sans discussion possible aux coalisés de Cognac et de Saint-Jean-d’Angély. Il s’en est même fallu de peu pour que la prime à l’offensive soit au rendez-vous mais l’un de ceux qui ferment la marche au classement (au même titre que les deux promus et Nice) ne l’a pas entendu de la même oreille. Les Unionistes charentais vont devoir "se secouer" sans plus attendre car Bourg-en-Bresse, le protagoniste du troisième acte de la phase régulière, n’a pas vraiment le profil de l’hôte de tout repos.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Philippe Alary
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?