Tarbes : Lamothe, un espoir prometteur !

  • Lamothe, un espoir prometteur !
    Lamothe, un espoir prometteur !
Publié le

Florian Lamothe s’est installé au poste de talonneur après l’indisponibilité d’Ulrich Petrorius, Avec réussite.

Florian Lamothe est un enfant de Maubourguet (Hautes-Pyrénées) qui a débuté le rugby au SOM à l’âge de 5 ans grâce à l’obstination d’un voisin, Christian Martinez (son entraîneur jusqu’à l’âge de 15 ans), qui a fini par convaincre ses parents que leur fils pourrait s‘épanouir dans le rugby. Ensuite, il a rejoint le club tarbais en 2015, tout en restant en double licence avec son club qui l’a initié au rugby. Il fait partie de cette jeunesse du StadoTPR qui tend à s’installer durablement en équipe fanion et à prendre des responsabilités. Alors, rien d’étonnant que les dirigeants lui aient proposé un premier contrat pro.

Titulaire à Chambéry, il était à nouveau dans le groupe ce samedi contre Cognac-Saint-Jean-d’Angély, en étant la doublure d’Enzo Mondon comme ce fut le cas toute la saison dernière mais cela ne l’a pas empêché de marquer le troisième essai des siens. Pas mal pour cet ancien troisième ligne aile de 22 ans (1,82 m, 105 kg), monté en première ligne il y a deux ans chez les espoirs et qui a fait de gros efforts de musculation pour acquérir la masse musculaire requise pour jouer au talonnage. Alors qu’il n’était que le troisième talonneur du club, il a profité de l’indisponibilité d’Ulrich Pétrorius (victime d’une grave blessure aux cervicales) pour s’installer durablement au poste.

Fier de porter le maillot du Stado

"Pour moi, c’est un club mythique du département qui donne la chance aux jeunes du coin, qui joue à un bon niveau et c’est donc avec beaucoup de fierté que je porte ce maillot floqué de l’ours", rétorque-t-il quand on lui demande pourquoi il a choisi de venir au TPR. Admirateur des All Black et de Sonny Bill Williams en particulier, ce bon lanceur en touche et combattant infatigable, a pour ambition de jouer un jour à un niveau supérieur même s’il est heureux à Tarbes pour le moment. Si le rugby est important pour Florian Lamothe, il pratique régulièrement le vélo, la natation et passe beaucoup de temps à la pêche. Il n’a pas pour autant sacrifié ses études. En effet, il a obtenu un bac économique et social, puis un brevet national de sauveteur et secouriste. Lamothe, garçon sympathique et attachant, a bien les pieds sur terre.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Jean-Louis Blèze-Pascau
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?