Le récit de l'intérieur - Maxime Lucu (Bordeaux-Bègles) : « Nous aurions dû être plus serrés »

  • Maxime Lucu regrette certains errements défensifs subis contre Montpellier.
    Maxime Lucu regrette certains errements défensifs subis contre Montpellier. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Les Bordelais ont souffert face à Montpellier. Ils ont notamment été transpercés par Paolo Garbisi. Explications.

Les Bordelais ont souffert le martyre en première mi-temps et notamment avec ces sept minutes d’enfer entre la 21e et la 28e : essai de Bacognée, coup de pied rasant de Jaibert relancé par Bouthier avec pénalité à suivre, renvoi annulé pour heurs jeu des avants et pour finir percée somptueuse de Paolo Garbisi qui s’échappe sur plus de vingt mètres, ce qui aboutit à une situation chaude et un carton jaune pour Caleb Timu. Le demi de mêlée Maxime Lucu fait partie de ceux qui ont manqué l’ouvreur italien. Il nous fait son récit : « Nous étions forcément en déséquilibre, nous étions à quatre contre trois avec l’arrière qui défendait le 50-22. C’était une défense en contrôle, mais moi, je ne pouvais pas défendre sur vingt mètres. Avec Yoram Moefana nous ne nous sommes pas assez entendus. Il défendait un peu à l’extérieur, et Garbisi a pris l’intérieur. Moi j’étais trop en retard car j’étais sur Louis Carbonel. J’ai essayé de me jeter mais c’était devenu top compliqué de défendre comme ça. Nous aurions dû être plus serrés, plus en face les uns des autres et laisser moins d’espace intérieur à Garbisi qui est un très bon joueur. »

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?