Top 14 - L’UBB en piste pour le vrai commencement !

  • Jefferson Poirot doit guider les siens vers une première victoire cette saison.
    Jefferson Poirot doit guider les siens vers une première victoire cette saison. Midi Olympique - Patrick Derewiany
Publié le

Avec deux défaites en deux matchs, l’UBB doit lancer sa dynamique. Il lui faut viser un match complet… sur deux mi-temps.

Prendre la totalité des demi-finalistes de la saison précédentes pour les trois premières journées, ce n’était pas une sinécure, ni un cadeau du destin. Voilà comment les Bordelais se retrouvent face à Castres avec forcément, sinon de la tension, un peu d’électricité dans l’air. On l’a senti mardi avec la sortie vigoureuse de Clément Maynadier contre les médias qui n’aideraient pas assez le club (lire sur rugbyrama.fr). C’est un point de vue, qu’on n’est pas obligé de partager. Mais ce qui est un fait, c’est que l’UBB a perdu ses deux premières rencontres et elle a encaissé beaucoup de points (55). Elles n’ont pas été des pures déroutes pour autant. La qualité globale du Bordeaux-Toulouse a été soulignée, le sort de la partie s’est joué sur des pénalités manquées en fin de match. Le match de Montpellier perdu 29-19 fut clairement coupé en deux : un premier acte totalement loupé, mais une deuxième mi-temps paradoxalement réussie. Que se serait-il passé si l’arbitre avait accordé un quatrième essai girondin à Mahamadou Diaby ? On termina la rencontre avec le sentiment qu’avec cinq minutes de plus, les Bordelais seraient revenus à la hauteur.

Tout espoir n’est donc pas interdit donc et Christophe Urios a préféré rester positif. Seul le match de Castres, son ancien club, l’intéressait, plus que les questions annexes : « Moi, la pression je la bois. Mais ce sera un match important, bien sûr… Il faudra jouer deux mi-temps. Je considère que lors des deux premières rencontres nous n’avons joué qu’une mi-temps sur deux. À Montpellier en deuxième période, il n’y a eu qu’une équipe sur le terrain. Donc, ça veut dire que nous sommes dans la bonne direction. Par rapport à l’an dernier, sur le plan de l’état d’esprit c’est mieux, sur le plan physique c’est mieux aussi, mais sur le plan du rugby on a plus d’options. Il nous faut une dynamique et j’espère qu’elle va s’enclencher contre Castres. »

Mettre les démons en terre

On a compris que le staff était plutôt satisfait des avants, mais moins de la charnière et des trois-quarts. À Montpellier, l’UBB a été battue tactiquement, elle n’a notamment pas su conserver le ballon en première période. Questions de lancements imprécis, de surnombres mal perçus, de petit jeu au pied qui ne s’imposait pas, une façon d’aller claquer là où la défense est la plus dense aussi. Mais même la « bonne » période bordelaise demande une analyse plus fine. Urios reprend : « On sait que nous ne sommes pas à notre meilleur niveau, on est en retard. Il faut garder notre calme et ne pas partir dans tous les sens. Nous ne jouons pas bien les coups. J’observe qu’à Montpellier, nous sommes allés seize fois dans la zone de marque pour 1,24 points marqués, soit 35 % d’efficacité. Montpellier est venu six fois, a récupéré 4, 45 points soit 75 % d’efficacité. » À l’intersaison, l’UBB a changé une partie de son schéma de jeu. « Vous l’avez vu à l’entraînement aujourd’hui (mardi), nous voulions aller trop vite, nous étions excités et impatients. Nous ne sommes pas encore une équipe en confiance dans ce qu’elle fait. »

Le nouveau jeu de l’UBB promis à la reprise n’est donc pas encore totalement réglé. La charnière notamment sera chargée de l’animer avec justesse. L’occasion de la venue de Castres sera donc la bonne occasion de mettre quelques démons en terre et s’éloigner des énervements inutiles.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?