L'opinion Midol : la jeunesse briviste a de beaux jours devant elle

  • Sacha Gué est l'une des révélations brivistes cette saison.
    Sacha Gué est l'une des révélations brivistes cette saison. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Il y a des signes qui ne trompent pas. Pour la première fois depuis belle lurette, sur la composition d'équipe dévoilée sur ses réseaux sociaux, le CAB avait mis un petit sigle -une étoile- indiquant les joueurs passés ou toujours pensionnaires du centre de formation comme peuvent le faire habituellement le Racing 92 ou le Lou. Comme une fierté d'aligner ses jeunes dans un match de championnat à fort enjeu face au champion de france en titre. Il faut dire qu'ils étaient dix sur la pelouse dont la moitié pourrait toujours jouer avec les espoirs. Et le moins que l'on puisse c'est que ces jeunes ont fait mieux que rivaliser, mettant à mal le paquet d'avants montpelliérain après avoir déjà montré de belles choses à Aimé-Giral la semaine passée, devant un public chaud bouillant. Voir Nathan Fraissenon (20 ans) faire souffrir les piliers internationaux qu'ils se nomment Mohamed Haouas ou Titi Lamositele, voir Renger Van Eerten (23 ans) et Sasha Gué (22 ans) enchaîner les bonnes prestations peut donner de l'espoir pour la suite.

Les espoirs justement, de retour dans l'élite de leur championnat depuis maintenant trois saisons, ils brillent aussi malgré le contingent appelé chez les pros. Larges vainqueurs à Perpignan, ils ont enchaîné en faisant le spectacle contre le Racing. De plus en plus, la jeune garde corrézienne intègre les équipes de France à l'image de la charnière Léo Carbonneau – Tom Raffy (18 ans tous les deux), s'entraîne avec l'effectif professionnel et toque à la porte des grands. Que les supporters coujoux se rassurent, la jeunesse briviste a du talent et de beaux jours devant elle.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Midi-Olympique.fr
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?