Pro D2 - Les Montois à l’étouffade

  • Willie du Plessis et les Montois ont réalisé un gros coup en dominant Oyonnax et s’installent en tête du classement de ce Pro D2. Photo Icon Sport
    Willie du Plessis et les Montois ont réalisé un gros coup en dominant Oyonnax et s’installent en tête du classement de ce Pro D2. Photo Icon Sport Icon Sport - Icon Sport
Publié le

C’est une prestation de grand standing qu’ont livrée les Montois pour dominer de la tête et des épaules l’ogre de la compétition.

Ceux qui pensaient que les Montois ne se relèveraient pas de leurs deux déceptions de fin de saison dernière en seront pour leurs frais. Le Stade Montois est encore au sommet de la compétition et ce n’est pas un mince exploit vu son calendrier initial. Et s’il restait des sceptiques chroniques, cette rencontre aura balayé les derniers doutes. Car ce score de 26-15 est très flatteur pour les Oyonnaxiens, tant les hommes du Haut-Bugey ont été copieusement dominés par les joueurs de Patrick Milhet. Malgré leur essai, magnifique, inscrit dès la 3e minute par Joe Ravouvou, les Aindinois n’ont pas existé dans cette rencontre. Il n’a d’ailleurs pas fallu longtemps aux Montois pour répondre par un essai somptueux de Wame Naituvi, à la conclusion d’une relance de 80 mètres. Et c’est ensuite la fusée De Nardi qui s’est mise en mouvement pour un doublé. Au terme d’une première période de haut niveau, les Montois avaient donc dix points d’avance, mais rien n’était fait. La moindre faiblesse dans le second acte pouvait encore leur être fatale. Alors les Jaune et Noir ont encore haussé le niveau pour étouffer définitivement des Oyomen pris par la dimension physique et la pression permanente de leur adversaire.

Confiance et sérénité

Il n’aura manqué aux Montois qu’un essai supplémentaire pour rendre une partition parfaite, mais cette victoire sans bonus suffisait tout de même à leur bonheur, comme le confiait Christophe Loustalot : «Nous avons mis les ingrédients pour faire une grosse prestation et nous avons su rester dans le cadre, c’est très positif. C’était un test idéal après quatre journées pour valider notre progression et notre travail depuis trois mois. Le visage que nous montrons aujourd’hui nous rassure sur notre potentiel. Il n’y a pas le bonus certes, mais nous n’avions pas cet objectif avant le match, et nous avons le sentiment que notre contenu dans cette seconde période est très positif. Ce qui n’a pas payé aujourd’hui paiera demain. Il faut juste rester dans cet état d’esprit.»

À l’issue de cette rencontre, le Stade montois se retrouve leader du championnat. Anecdotique après quatre journées, mais très satisfaisant vu la densité de cette première série de cinq matchs. De quoi satisfaire Rémi Talès, l’entraîneur de la ligne arrière landaise, sur la capacité de son groupe à se remettre en question après la saison passée : «Quatorze points après quatre journées, c’est encourageant. Nous avons repris tard, et nous savions que cette première partie de saison pouvait être piégeuse. Ce premier bilan comptable nous apporte de la confiance et c’est forcément plus facile pour travailler.»

Les Montois ont donc lancé leur saison sur de bonnes bases, ce qui est de bon augure pour la suite. Ils peuvent préparer leur prochain déplacement à Montauban sans pression, mais pas sans ambition.

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 0,99€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Pierre BAYLET
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?